Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – Vendredi 28 septembre 2018 – 15h28) Nouvelle demande d’Yvan Colonna et de son conseil de lever son statut de DPS (détenu particulièrement signalé).

Un DPS ne peut être incarcéré qu’en maison centrale, réservée aux détenus condamnés à de longues peines. Borgo, elle, est classée comme centre pénitentiaire… Sans cette levée, il ne peut donc pas être rapproché en Corse près de sa famille.

(Corse Matin)


(Unità Naziunale – Lundi 29 janvier 2018 – 18h00) Le Conseil d’Etat a rejeté lundi 29 janvier (2018) un recours d’Yvan Colonna, condamné à la perpétuité pour l’assassinat en 1998 du préfet Claude Erignac, et qui demandait la levée de son inscription sur le registre des détenus particulièrement signalés (DPS) pour les motifs suivants : « la persistance possible de liens avec la mouvance terroriste, le risque d’évasion et les troubles qu’entraînerait un tel événement ».

Yvan Colonna est emprisonné sous ce statut depuis 2003. Son inscription sur le répertoire des DSP est réexaminée tous les ans et a toujours été reconduite. Il est actuellement incarcéré à Arles (Bouches-du-Rhône).

(Unità Naziunale – 13 janvier 2018 – 07h30) Le rapporteur public a demandé le rejet de la demande d’Yvan Colonna, qui est emprisonné sous ce statut depuis 2003.

Son inscription sur le registre des DPS est réexaminée tous les ans et a toujours été reconduite. Le premier recours contre son inscription sur le registre DPS a été déposé en 2012, un an après sa condamnation définitive.