Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 26 septembre à 11h00) Aujourd’hui à 14h, un étudiant de l’Université de Corse, Stéphane Tomasini est convoqué une fois encore au Palais de Justice de Bastia.

La raison ? Il refuse que son identité soit inscrite au FIJAIT. Ce fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions terroristes a été créé à la base pour regrouper les terroristes islamistes. 

Que trouve-t-on dans ce fichier ? Identité complète, adresses successives, déplacements transfrontaliers, parfois interdiction de sortir du territoire etc.

Seulement, de telles obligations s’étendent dans le temps, et pas qu’un peu : dix ans s’il s’agit d’un majeur.

Il nous est impensable et impossible d’accepter qu’un étudiant de 24 ans soit inscrit au FIJAIT au même titre qu’un terroriste islamiste pour ses simples convictions politiques.

Nous serons évidement présent pour apporter notre soutien à Félix Benedetti et Jean Marc Dominici qui passeront eux aussi en procès pour les mêmes motifs que Stéphane.

La jeunesse est restée trop longtemps silencieuse et passive devant l’actualité politique, l’heure est à la mobilisation et c’est pourquoi nous appelons à un rassemblement massif cet après-midi.

Nous ne devons pas laisser de jeunes corses seuls face à la « justice » de l’Etat, qui dénigre notre peuple. Nous ne l’acceptons pas, nous ne l’accepterons jamais et nous ferons tout pour empêcher cela.

RIPIGLIEMU U CAMINU DI U CARRUGHJU !

SEMPRE A FIANCU A I NOSTRI STUDIENTI È MILITANTI !

TUTTI A U PALAZZU DI GHJUSTIZIA DI BASTIA A 2 ORE !

-UNITI PER PER U NOSTRU AVVENE-



Oghje à 2 ore un studiente di l’Univeristà di Corsica, Stefanu Tomasini hè cunvucatu una volta di più à u palazzu di ghjustizia di Bastia. 

A raghjone ? Ricusa u fattu chì a so identità sia scritta à u FIJAIT. Issa fiscia ghjudiciaria naziunale automatizata di l’autori d’infrazione terruriste hè stata creata per ragruppà i terruristi islamisti.

Chì si trova in issa fiscia ? Identità cumpleta, lochi di spiazzamenti trasfruntalieri, certe volte intardizione di sorte da u territoriu.

Solamente, talle ubligazione si stendenu in lu tempu, pò andà sin’à 10 anni per un casu maiore.

Ci pare impensabile è impussibile d’accetà ch’un studiente di 24 anni sia scrittu à u FIJAIT à u stessu titulu chì altri terruristi islamisti per e so simplice cunvizione pulitiche.

Saru ben’intesu prisente per purtà dinò u nostru sustegnu à Félix Benedetti è à Jean-Marc Dominici chì passeranu elli dinò in pricessu per i stessi mutivi chì Stefanu.

A ghjuventù hè stata tropu tempu passiva hè silenziosa davant’à l’attualità pulitica, l’ora hè à a mubilisazione è ghjè per què chè no chjamemu à un adunità massiva stu dopu meziornu. Ùn devemu mocca lascià ghjovani corsi soli in faccia à ghjustizia di stu statu ch’ùn ci piglia micca in cunsiderazione. Ùn acceteremu mai è faremu tuttu per impedisce què !

RIPIGLIEMU U CAMINU DI U CARRUGHJU !

SEMPRE A FIANCU A I NOSTRI STUDIENTI È MILITANTI !

TUTTI A U PALAZZU DI GHJUSTIZIA DI BASTIA A 2 ORE !