Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 25 septembre 2018) Depuis plusieurs mois les usagers de l’eau subissent des coupures d’eau régulières et systématiques en certains quartiers.

Dans les mêmes quartiers les habitants subissent des coupures annoncées et d’autres non prévues. Des coupures de jour comme de nuit. L’arrivée de l’eau annoncée pour 6h du matin alors qu’elle arrive à 9h – 10h.

Dans d’autres les usagers ne connaissent aucune coupure. Pour favoriser quelques privilégiés, des quartiers sont privés d’eau presque tous les jours de la semaine.

’exaspération des Guadeloupéens est à son comble. Ils ne comprennent pas pourquoi ce sont toujours les mêmes qui subissent les coupures. Les personnes en charge de la distribution de l’eau expliquent la pénurie tantôt par la sécheresse tantôt par la trop forte pluviosité. C’est du mensonge. L’UPLG dénonce cette situation qui exprime l’irrespect et le mépris vis-à-vis du Guadeloupéen.

La situation est gravissime dans certains quartiers de Sainte-Anne, du Gosier, de St-François, approvisionnés par le SIAEAG, dans certains quartiers de Capesterre-Belle-Eau, de Gourbeyre, des Grands-Fonds et ailleurs.

Cela n’empêche pas les factures surélevées.

Yo ka pwan nou pou mouton !!!

Toutes les gesticulations des élus de région et du département ainsi que du préfet de Guadeloupe sont des préparations à la venue du président de la République Française. Toutes les signatures de convention qui nous sont montrées ne sont que du blabla. Pourquoi est-ce juste avant la venue du président ? Cela ne doit pas nous impressionner. Macron passera et nos problèmes demeureront. Nous avons assez subi, le moment de l’action est arrivé.

Fò pa yo kwè yo ké fè nou pwan dlo mousach pou lèt !!!

Organisons la lutte !!! Usagers de l’eau mobilisons-nous pour exiger un service de l’eau qui assure un approvisionnement quotidien correct. Montrons que nous n’acceptons plus de subir des coupures d’eau. Refusons de payer un service qui n’est pas rendu. Partout installons des collectifs de défense et agissons. Des collectifs de défense des usagers de l’eau ont déjà vu le jour en plusieurs endroits du pays. Il faut s’organiser partout. L’heure de demander des comptes aux personnes en charge du service de l’eau est arrivée. Nous n’obtiendrons des résultats que si nous nous mobilisons pour agir.

Gwadloupéyen an-nou mèt tèt an tèt !!! An-nou montré yo nou pa zannimo a yo !!!
Annou sanblé pou fè yo rèspèkté dwa an-nou !!! Sé kòk doubout ka gangné konba!

Mercredi 26 septembre 2018 à 18h Sanblé de pwotèstasyon devant la mairie de Sainte-Anne.

Vendredi 28 septembre 2018 à 18h Sanblé de pwotèstasyon devant la mairie de Saint-François.

NON AU RACKET AU MEPRIS ET AUX INJUSTICES SUR L’EAU

Gwadloupéyen, an nou Doubout pou Fè yo Rèspèkté Dignité é Dwa an nou