Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 26 septembre) Rassemblements à Bastia devant le tribunal peu avant le procès et à Ajaccio ce matin devant la Préfecture. Sulidarità et Jean-Guy Talamoni communiquaient en matinée

Après les jeunes bastiais, c’était au tour des lycéens du sud de manifester leur mécontentement quant à l’actualité corse. Ces derniers se sont mobilisés afin d’apporter un soutien aux trois militants nationalistes qui comparaîtront cet après-midi à Bastia pour refus d’inscription au fichier FIJAIT. Au cours de leur allocution, les lycéens ont également fait référence à l’affaire Sò Quì du lycée du Fiumorbu.

Ils étaient un peu plus de 200 à défiler sur le Cours Napoléon, à Ajaccio, ce mercredi 26 septembre, avant de s’arrêter devant la préfecture pour une conférence de presse.

« C’est surtout un soutien aux trois militants qui vont être jugés aujourd’hui pour refus de test ADN et refus de s’inscrire au FIJAIT, ce fameux fichier qui considère nos prisonniers politiques comme des terroristes islamistes, et nous trouvons ça totalement inacceptable, une chose que nous, jeunesse corse, nous ne pouvons accepter » dit Marc’Andria Murati, étudiant au lycée Saint-Paul et l’un des porte-parole des manifestants.

« On est là aussi pour apporter notre soutien au jeune homme de l’affaire de la cité scolaire du Fium’Orbu, on trouve ça inacceptable que notre langue corse soit réduite à un simple patois, on considère qu’elle fait partie de notre patrimoine, et on est là pour la défendre« .

Revue de Presse

(Alta Frequenza) (Corse Matin) (Corse Net Infos)



(Unità Naziunale Publié le 25 septembre à 16h43) Les procès de 5 personnes se tiennent aujourd’hui et demain, refus de prise ADN ou de FIJAIT, 5 corses sont devant la justice.

Ce mardi matin, des élèves ont bloqué l’entrée des lycées de Bastia. A Montesoro, Giocante de Casabianca comme à Jean Nicoli, les lycéens se sont mobilisés pour dénoncer le recul de l’agrégation de langue corse. (Corse Matin)

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Les lycées Giocante de Casabianca, Jean Nicoli et Fred Scamaroni, à Bastia, ont été bloqués ce mardi matin. Un blocage intervenant suite à la polémique « Sò quì » mais aussi à la veille du jugement en appel de plusieurs militants nationalistes dans le cadre du FIJAIT

Procès ADN et FIJAIT, les 25 et 26 septembre 2018

Aiutu Paisanu, U Partitu di a Nazione Corsa (PNC), Patriotti, Core In Fronte, Ghjuventù Indipendentista, U Riacquistu di Portivechju, Ghjuventù Paolina A Cunsulta di a Ghjuventù Corsa, ont appelé à se rendre aux procès mardi et mercredi pour soutenir les 5 corses qui ont refusé le FIJAIT et le fichage ADN.

 



#Corse @AiutuPaisanu et @CoreInFronte appellent à se mobiliser ces deux jours devant le palais de justice de Bastia, pour soutenir les patriotes jugés.