Produit CORSU E RIBELLU

X

Le 5 janvier deux défenseurs de l’hopital de Karaez passaient devant la cour d’appel de Rennes pour leur participation supposée à des dégradations minimes en 2008 sur la porte de la sous-préfecture de Chateaulin.

Arrêtés au hasard parmi des dizaines de Carhaisiens ils n’avaient en première instance à Kemper écopés que de 150 euros d’amende.

Le parquet de Rennes a requis six mois de prison avec sursis contre l’un et quatre mois fermes contre l’autre !

Comme de nombreuses personnes présentes la semaine dernière devant le tribunal de Rennes nous sommes scandalisés par ces réquisitions délirantes traduisant une volonté de vengeance suite à la mobilisation de toute une population en faveur de l’accés au service public de santé pour tous en centre-Bretagne.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU