Produits RIBELLI
X

Le 5 janvier deux défenseurs de l’hopital de Karaez passaient devant la cour d’appel de Rennes pour leur participation supposée à des dégradations minimes en 2008 sur la porte de la sous-préfecture de Chateaulin.

Arrêtés au hasard parmi des dizaines de Carhaisiens ils n’avaient en première instance à Kemper écopés que de 150 euros d’amende.

Le parquet de Rennes a requis six mois de prison avec sursis contre l’un et quatre mois fermes contre l’autre !

Comme de nombreuses personnes présentes la semaine dernière devant le tribunal de Rennes nous sommes scandalisés par ces réquisitions délirantes traduisant une volonté de vengeance suite à la mobilisation de toute une population en faveur de l’accés au service public de santé pour tous en centre-Bretagne.

Elles s’inscrivent dans un mouvement plus large de répression féroce contre les acteurs des mouvements sociaux en Bretagne (opposants à l’Aéroport de Notre Dame des Landes, chomeurs en lutte de Rennes, militants pro réunification…) et ailleurs, traduisant le caractère de classe de l’appareil judiciaire aux ordres du pouvoir central Sarkoziste qui est en guerre permanente contre les masses populaires et ceux qui défendent leurs intérêts les plus immédiats et vitaux.

Nous affirmons notre pleine et entière solidarité avec les deux Carhaisiens qui ont assumés politiquement devant le tribunal leur engagement en faveur du maintien des services de maternité à Karaez qui s’était traduit notamment par leur présence à Chateaulin devant le symbole du pouvoir central parisien qui nous méprise.

Nous invitons le plus grand nombre à participer aux initiatives de soutien qui émergeront d’ici à la la date du verdict le 16 février prochain.

Breizhistance Indépendance et Socialisme.

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur  :

Produits Ribellu