Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale publié le 24 septembre 2018 à 07h10) Dans un communiqué publié vendredi, l’APC Fium’Orbu rappelait les faits de l’affaire « Sò Quì » qui a pris forme le 12 septembre dernier au collège et sur les réseaux sociaux.

Un appel à rassemblement avait été lancé pour ce lundi 8h devant l’établissement du Fium’Orbu pour dénoncer l’acharnement du rectorat envers la langue et la culture corse.

L’APC Fium’Orbu rappelait hier sur son compte facebook : »qu’il s’agit d’un rassemblement prévu lundi dés 8 heures devant le Lycée de la plaine et non d’un blocage total de la cité scolaire pour le moment ».

Corsica Libera et u Riacquistu di Portivechju avaient appelé à se joindre à ce rassemblement.


Sta mane, i liceani di montesoru anu purtatu u so sustegnu à quelli di u fium’orbu.

En effet, ils ont tenu à apporter à leur manière une réponse au refus de pouvoir parler notre langue dans un établissement scolaire.

« (…)A nostra lingua hè quella di tutti, hè quella d’issa terra, quella chì face ciò chì no simu.
Jamais on ne nous empêchera de parler notre langue, celle de nos parents, de nos grands parents.
Jamais on ne nous interdira de parler notre langue pas même dans un établissement de l’éducation nationale française.

Par ailleurs le rectorat a remit de l’huile sur le feu en portant plainte contre un père de famille venu demander des explications sur l’événement.

Si le rectorat veut mesurer notre détermination, elle sera sans faille et nous saurons le démontrer.

Lingua Corsa Lingua Viva »

Ghjuventù Indipendentista



« #Sòquì » : La Rectrice dément une rencontre d’apaisement, Le Président de l’Assemblée de #Corse @JeanGuyTalamoni l’a confirme de nouveau #SòQuì