Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 18 septembre 2018 à 19h44) « Sò quì » hè un arradicamentu à a nostra terra, una manera d’esse, una manera di campà…un brionu lintatu. Forza Ghjuventù!

Core In Fronte s’insurge du fait que certains professeurs du lycée du Fium’Orbu refusent que des élèves répondent « Sò quì » lors de l’appel d’un début de cours, alors que cette pratique est courante dans le primaire.

A l’heure où la corsophonie recule, malgré tous les efforts en faveur de notre langue, prohiber le corse de la sphère scolaire est inadmissible et irresponsable, quelles que soient les personnes qui en sont à l’origine.

commandez en ligne vos produits « Corsu è Ribellu » du siècle dernier

Nous demandons à l’ensemble des communautés scolaires de veiller, par le dialogue, à ce que ce genre d’incidents ne se reproduise plus.

Cette épisode impose, aux responsables politiques corses, de traiter la question de fond, et de ne pas mettre toute leur énergie dans l’agrégation qui, pour nous, n’est que l’arbre qui cache la forêt car le véritable problème n’est bien sûr pas là.

Pour Core In Fronte, alors que le plan « Lingua 2020 » n’a jamais été appliqué, il est nécessaire d’insister sur l’immersion et la formation des professeurs.

Aujourd’hui, on souhaite des filières bilingues mais elles ne marchent pas car on ne trouve pas d’enseignants habilités et motivés. Nombreux sont les postes bilingues qui sont fléchés en début d’année, mais vacants car il n’y a pas de candidats. La question de la langue corse, ciment de notre culture, doit être un véritable vecteur politique de la Corse souveraine que nous voulons construire.

Aujourd’hui le constat est alarmant sur la place de notre langue car :
– Les classes bilingues sont menacées dans le primaire;
– Dans le secondaire, surtout au lycée la langue corse disparaît quasiment des écrans radars. Peu ou pas de profs sont habilités, les filiaires bilingues sous perfusions disparaissent entièrement à l’entrée au lycée.

Il faut réagir et agir.

CORE IN FRONTE
#DaPerNoi


(Corse Matin)