Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 16 septembre à 13h02) PATRIOTTI apporte son soutien à Matteu Filidori à Gérard Serpentini à Nanou Battestini membre du collectif, et à toutes les personnes confrontées, encore aujourd’hui, au rouleau compresseur d’une justice d’Etat.

Ces militants historiques mis en cause sous le criminel prétexte d’une « piste agricole « , subissent encore aujourd’hui les brimades d’un appareil judiciaire sous influence.

L’Etat français persiste dans sa dénégation du problème politique corse. Il refuse la considération du conflit pour lequel il porte une écrasante responsabilité et les réparations qui s’ensuivent à l’égard de toutes les victimes de sa répression.

La lutte continue.

PATRIOTTI appelle toutes les personnes soucieuses de justice et de liberté à participer à notre nouvelle conférence de presse le vendredi 21 septembre à Aiacciu, 11 heures du matin devant les grilles de la préfecture.

Le mépris, l’injustice et l’ostracisme demandent la mobilisation du plus grand nombre.

Di pettu à a riprissioni,
forti saremi si uniti simu !

PATRIOTTI
16 septembre 2018


++ La chambre civile de la cour d’appel rendra son jugement le 6 novembre prochain.

20 ans après l’Etat jugé pour faute lourde par la cour d’appel de Paris. Neuf personnes, poursuivies à tort dans l’enquête sur l’assassinat du Préfet Claude Erignac, demandent réparation. Elles avaient été mises en examen et écrouées dans le cadre de ce qui a été appelé la piste agricole. (Ici)

#corse Piste agricole: l’Etat colonial fait appel