Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – 24 janvier 2018 – 6h30) En décembre 2017 plus de 56,5 % des électeurs corses ont validé une démarche émancipatrice et démocratique.

La coofficialité linguistique, le statut fiscal, le statut de résident, l’amnistie des prisonniers politiques, l’inscription de la spécificité de la Corse dans la constitution actuelle, sont autant de revendications majeures qui ne peuvent être traitées par un insupportable mépris et ravalées au rang de simples aménagements techniques ou administratifs.

L’attitude du gouvernement français et du Président du Sénat est inacceptable et relève du déni de démocratie.

Face à ce refus de prendre en compte quatre années de changements politiques en Corse avec une paix retrouvée et qui se sont traduit par autant de victoires électorales, nous souhaitons donc engager dans les meilleurs délais avec nos partenaires de Femu a Corsica, et l’ensemble des forces vives de notre pays, syndicales, associatives, politiques et autres, un mouvement populaire autour des revendications majeures du peuple corse.

Nos mouvements, nos élus, sont au service exclusif du peuple corse et nous ne transigerons pas sur la reconnaissance de ses droits fondamentaux.

Corsica Libera
23 janvier 2018