X

(Unità Naziunale – 12 janvier 2018 – 18h00) A Ghjuventù Indipendentista apporte son soutien fraternel à Katty Bartoli, présidente de l’Associu Sulidarità, convoquée par un juge anti-terroriste à Paris le 30 janvier prochain.

Cette convocation intervient au moment où le gouvernement français, par la voix de plusieurs de ses représentants, nie l’existence même des prisonniers politiques corses et du peuple corse.
Nous dénonçons l’attitude fermée de Paris sur ce sujet ainsi que sur la plupart des revendications partagées par une large majorité de corses et votées démocratiquement par les élus de la Corse.

Nous dénonçons aussi le comportement de madame « Corse », Jacqueline Gourault qui aussitôt repartie de l’île retombe dans les travers habituels d’un discours jacobin fermé à toute évolution tangible.

Nous rappelons ainsi que l’amnistie des prisonniers politiques doit inévitablement faire partie de la solution politique réclamée depuis la démilitarisation du FLNC en 2014.
Enfin, nous assurons l’Associu Sulidarità de notre totale solidarité face à la provocation que représente la convocation de sa présidente.

Paris doit revenir à la raison et rompre avec la politique du pire consistant à balayer d’un revers les aspirations légitimes et majoritaires du peuple corse et ainsi ouvrir des discussions à une solution politique globale.

A nostra cuscenza hè resistenza !
Ghjuventù Indipendentista – GI

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)