X

(Unità Naziunale – 4 janvier 2018 – 06h00) Israël a prolongé de six mois la détention sans procès d’une députée palestinienne, portant à au moins un an sa durée totale, a annoncé mardi l’armée.

Khalida Jarrar, 54 ans, a été arrêtée le 2 juillet pour des activités au sein du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), un mouvement considéré comme « terroriste » par Israël, les Etats-Unis et l’Union européenne. Elle avait été libérée de prison un an auparavant.

Les accusations exactes portées à son encontre sont confidentielles, comme c’est généralement le cas avec les ordres israéliens de détention administrative, qui autorisent la détention sans procès pour des périodes de six mois renouvelables.

Membre du Parlement palestinien élu en 2007, Mme Jarrar s’était vu infliger en juillet une peine de six mois de détention administrative. Le 24 décembre, sa détention a été prolongée de six mois « après que le personnel de sécurité eut estimé qu’elle représentait toujours une menace importante », a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.

« La décision de maintenir Jarrar en détention administrative a été prise en dernier recours, après que l’officier militaire ayant signé le mandat d’arrêt eut obtenu des informations confidentielles justifiant clairement la menace qu’elle représente », a ajouté l’armée.

Plus d’informations sur ce lien

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)