Breaking News

#Corse – Vers la régionalisation de l’entretien et de l’amélioration du réseau routier insulaire

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – La régionalisation de l’entretien et de l’amélioration du réseau routier insulaire est en passe de devenir une réalité. Les dernières conventions signées récemment par l’Exécutif de Corse avec les deux départements, 60 millions d’€ chacun pour cinq ans, en sont la meilleure illustration car sans ces ballons d’oxygène plus que conséquents les départements ne pourraient pas mener à terme la réfection et l’amélioration des routes départementales. Si le département de Corse du Sud a pu, depuis des années, réaliser l’essentiel de sa politique routière sur ses fonds propres, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Une baisse de 8 à 10 millions d’€ de dotations d’État ne permet plus de maintenir la vitesse de croisière et il faut donc obtenir des fonds de compensation. La collectivité de Corse, rappelons le, a décidé de redéployer son enveloppe routière en abandonnant la politique dite des grands travaux et en accordant aux deux départements des aides plus que substantielles. Et ceci est d’autant plus pertinent qu’aujourd’hui certaines routes départementales dépassent en trafic et en intérêt économique certaines routes ex nationales.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – A righjunalisazioni di l’intrattenu è di a mighjurazioni di a reta stradali isulana hè in traccia di divintà una rialità. L’ultimi cunvenzioni firmati pocu fà da l’Esecutivu di Corsica cù i dui dipartimenti, 60 millioni d’Auri par omu pà cinqui anni, ni sò a più bella mostra, parchì chì senza issi buffulati d’aria più cà impurtanti, i dipartimenti ùn pudariani micca riescia à andà fin’è a fini di u rinnovu è di a mighjurazioni di i stradi dipartimintali. S’è u dipartimentu di Corsica Suttana hè pussutu, dipoi anni è anni, rializà a maiò parti di a so pulitica stradali nant’à i so soldi propii, ùn hè più u casu oramai. Una calata di 8 à 10 millioni d’Auri d’aiuti di Statu ùn parmetti pim di mantena u ritimu vulsutu è bisogna dunqua à uttena fondi di cumpensazioni. A cullettività di Corsica, rammintemi la, hà dicisu di riveda u so finanziamentu in materia stradali, lachendu da cantu a pulitica ditta di i grandi travaghji è accurdendu à i dui dipartimenti aiuti più impurtanti. È l’affari hè ancu di più pertinenti postu chì oghji certi stradi dipartimintali trapassani in trafficu è in intaressu ecunomicu certi ecchesi stradi naziunali.

Jean-Jacques Panunzi, président du conseil général de Corse du Sud.

 

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: