Produit CORSU E RIBELLU

X

Une douzaine de candidats sont attendus dans les deux circonscriptions du sud. Si la gauche avance discrètement en coulisses, les manoeuvres sont plus délicates à droite. L’arbitrage parisien est surveillé. 2012, année élective. Entre les aléas des présidentielles, la vague bleue ou rose annoncée et le scrutin parlementaire qui s’enchaîne, les politologues locaux s’en donnent à cœur joie et les plus piquantes analyses alimentent déjà toutes les conversations. À six mois des législatives, les premiers scénarii de campagne se dessinent en Corse-du-Sud. Tour d’horizon en coulisses. Une bonne douzaine de candidats – dont deux femmes – sont attendus sur la ligne de départ dans les deux circonscriptions. L’enjeu : ravir le siège à Simon Renucci, le favori de gauche, dans la première ; à Camille de Rocca-Serra, le sortant de droite, dans la seconde. Mais les moyens d’y parvenir sont un peu compliqués…

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU