X

(Unità Naziunale – 5 décembre 2017 – 18h00) « Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres..» ! N.MANDELA

L’organisation SRDC (Sixth Region of Diaspora Caucus) en ce 5 décembre 2017 tient à souligner la date de la disparition physique de l’honorable Nelson Rolihlahla Mandela au nom tribal de Madiba qui disait : « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends »

Dans la culture négro- africaine, il est dit que celui dont on ne parle plus est mort. Ne pas honorer la mémoire de ce grand homme et ce quel que soit ses erreurs reviendrait en effet à le tuer définitivement.

Dès lors nous enfants de la Diaspora, qui nous luttons pour que notre droit au respect, à la dignité, à l’indépendance de celles et ceux de la Diaspora qui sont encore dans les fers de la tutelle notamment française, au rétablissement de l’ordre naturelle des choses et donc aux Réparations, voulons rappeler à votre souvenir l’homme que fut Madiba.

Homme d’Etat, fondateur et dirigeant d’Umkhonto we Sizwe la branche armée de l’ANC (African National Congress), avocat, arrêté par la police sud-africaine sur indication de la CIA, puis condamné à la prison et aux travaux forcés à perpétuité lors du procès de Rivonia en 1964 et dans sa plaidoirie il ditsait ceci :  » Au cours de ma vie, je me suis entièrement consacré à la lutte du peuple africain. J’ai lutté contre la domination blanche et j’ai lutté contre la domination noire. Mon idéal le plus cher a été celui d’une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie et avec des chances égales. J’espère vivre assez longtemps pour l’atteindre. Mais si cela est nécessaire, c’est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir « . C’est également l’homme qui a repoussé un entretien avec l’ambassadeur de France à Sainte-Lucie, pour recevoir un de nos valeureux combattants, qui comme lui s’est battu et continu de se battre contre l’envahisseur et l’oppresseur et a connu les geôles de l’état colonialiste.

Homme d’une grande magnanimité, il a demandé à ses frères de pardonner à leurs tortionnaires et a fait selon nous le mauvais choix de laisser tous les leviers aux mains de ces derniers. Ceci parce qu’il a toujours cru en l’homme et en l’humanité de celui-ci. Or l’homme occidental est un va-t’en guerre, un prédateur, un colonisateur et c’est là selon nous sa grande erreur qui à terme conduira de nouveau l’Afrique du Sud dans sa globalité (l’actualité nous donnant raison pour ce qui se profile au Zimbabwé) et Mzantsi Afrika (Afrique du Sud en Xhosa) en particulier vers une recolonisation.

Toutefois le SRDC salue et remercie Madiba, pour son courage, sa détermination, sa pugnacité, sa droiture ainsi que tous les combats menés,

Nous ré-affirmons qu’il restera à tout jamais dans le coeur de ceux d’entre nous épris de dignité, de justice et de liberté.

Nous insistons enfin pour que dans le cadre de la décennie des personnes d’ascendance africaine sa mémoire demeure et son combat transmis à nos enfants, dont l’imaginaire n’est bordé que de référents occidentaux notamment le bourreau Napoléon, « Il est difficile d’expliquer à quelqu’un qui a les idées étroites qu’être « éduqué » ne signifie pas seulement savoir lire et écrire et avoir une licence, mais qu’un illettré peut être un électeur bien plus « éduqué » que quelqu’un qui possède des diplômes. ! » .

MANDELA POUR QUE NUL N’IGNORE !
LA LUTTE POUR LA LIBERTE LES REPARATIONS ET LA DIGNITE CONTINUE !

Makeda KANDAKE dite Line HILGROS
Représentante Internationale SRDC Colonies Françaises de la Caraïbe
Représentante Internationale MIR-France

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)