Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 11 septembre à 17h54) La rentrée 2018 est celle de l’application de la réforme du dédoublement des CP.

Cette réforme met en exergue le problème de la carence d’enseignement bilingue dans le premier degré et rend à minima toute progression de cet enseignement impossible en l’état, voir remet totalement en cause sa pérennité.

L’APC ne peut accepter, faute d’anticipation de l’éducation nationale, que les enfants scolarisés dans les filières bilingues ne bénéficient pas à temps complet d’enseignants bilingues.

Face à cette carence, l’APC demande le maintien des filières bilingues telles qu’elles existent, au besoin en recrutant des contractuels ou des vacataires et en accélérant le recrutement d’enseignants habilités. Nous ne voulons pas de remise en cause du principe de la filière dans le premier degré, acquis en 2002 et qui permet l’enseignement du corse, certes de manière insuffisante mais réel.

Nous souhaitons rapidement que la Collectivité de Corse, le rectorat et les partenaires du système éducatif en Corse se rencontrent sur les trois thèmes suivants : la sanctuarisation de l’enseignement bilingue, le déficit d’enseignants bilingues du premier degré, la mutation des professeurs sur le continent. Des solutions à court et moyen terme doivent être envisagées rapidement.

Par ailleurs, la situation de l’enseignement du Corse dans le secondaire est nettement insuffisante. La majorité des filières bilingues sont des filières « alibis » dont le contenu en Corse est insuffisant voir inexistant. Nous demandons à la Collectivité de Corse de vérifier le contenu des filières existantes et de généraliser les filières bilingues à l’ensemble des lycées au travers d’un plan pour le bilinguisme.

Associu di i Parenti Corsi