X

(Unità Naziunale – 29 novembre 2017 – 6h30) Dans un courrier en date de fin octobre le STC rappelle que, l’année dernière, et ce malgré les membres qui le composent, l’exécutif de la CAB avait rejeté la précédente demande avec une unanimité surprenante ! 
En effet, un « soucis d’homogénéité avec les communes membres de la CAB » avait motivé cette décision.

Tenant compte de cet argument et observant des convictions et des idéologies, semble t-il, en mutation permanente, le STC a fait parvenir à l’ensemble des collectivités composant le territoire communautaire et ainsi qu’à d’autres collectivités, une demande identique à celle d’ores et déjà déposée à la CAB.

Cette année et une fois de plus, afin que l’ensemble du peuple corse, et plus particulièrement les travailleurs corses, puissent participer aux différentes commémorations du 8 décembre « festa di a Nazione », le STC réitère sa demande afin que cette journée commémorative soit chômée et payée.


Voici la lettre du 30 octobre 2017

Monsieur le Président de la CAB
Mesdames et Messieurs les vice-Présidents de la CAB
Mesdames et Messieurs les Conseillers communautaires.

Monsieur le Président
Mesdames et Messieurs les vice-Présidents
Mesdames et messieurs les conseillers communautaires.

En 1735, les représentants légitimes du peuple corse ont fait du 8 décembre, « A festa di a Nazione ». Cette date marque l’élaboration de la constitution Corse et à cette occasion, l’île fut placée sous la protection de la Vierge Marie que l’on fêtait alors ce même jour.

D’une part, nous sommes conscients de l’importance de l’histoire d’une communauté dans les représentations qu’elle se fait d’elle-même, dans les liens de solidarité qu’elle est capable de tisser, mais également dans ses capacités à accueillir et à intégrer ;

D’autre part nous sommes convaincus de la nécessité de faire connaitre aux corses, et notamment aux travailleurs corses, les éléments de leur histoire et de leur culture.

Par conséquent et ce malgré l’étonnant refus (à l’unanimité) qu’a recceilli notre demande l’année dernière, il nous parait très naturel et légitime qu’enfin vous déclariez le 8 décembre comme jour de « A Festa di a Nazione » et ainsi que cette journée soit chômée et payée pour les agents de la CAB afin que ceux-ci puissent participer à toutes les commémorations prévues ce jour là.

Par ailleurs, je vous informe que nous ferons cette demande dans toutes les collectivités publiques et que la Collectivité Territoriale de Corse ainsi que d’autres collectivités ont déjà déclaré cette journée symbolique contre le jour chômé et payé et que nous faisons.

D’avance, je vous remercie de la suite que vous réserverez à ma demande et vous prie d’agréer, Monsieur le Présidents, Mesdames et Messieurs les vice-Présidents et conseillers communautaires, mes respectueuses salutations syndicale

Frédéric Bagnaninchi
Délégué syndical STC-CAB.

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)