Breaking News

#Corse – Chemins de Fer de la Corse : Jean-Jacques Panunzi veut rester vigilant

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Les Chemins de Fer de la Corse sont désormais fondus dans une Société d’Économie Mixte qui prendra effet dès le 1er janvier et dont le tout premier président est Michel Stefani. Nous le savons aussi, outre la collectivité de Corse participent à cette SEM, les deux départements, les deux grandes communautés d’agglomérations, ainsi que les Chambres de Commerce et la SNCF. La mise de fond pour toutes ces structures, hors SNCF, est relativement modeste, 60 000 euros chacune, mais le fait d’intégrer cette formation a suscité tout de même des inquiétudes. On sait que les Chemins de Fer de la Corse ne peuvent pas être rentables, le rapport entre les recettes et les dépenses est en effet de 1 à 10 et que seule donc la subvention de la collectivité de Corse permettra d’équilibrer le budget. Paul Giacobbi d’ailleurs à ce sujet, ne veut pas parler d’un quelconque déficit. Il a même rajouté que les autres collectivités n’auront pas à assumer le comblement d’un déficit, si déficit il y a, ce qui n’a pas émoussé la vigilance de Jean-Jacques Panunzi, président du Conseil Général de Corse du Sud.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – I Camini di Farru di a Corsica sò oramai inde una Sucità d’Ecunumia Mista chì pighjarà effettu à partasi da u prima di ghjinnaghju è di u quali u primu presidenti hè Michel Stefani. A sapemi dinò, aldilià di a Cullettività di Corsica participeghjani à sta SEM, i dui dipartimenti, i dui grandi cumunità d’agglumerazioni, ma dinò i Camati di Cumerciu è a SNCF. L’attribuzioni di soldi pà tutti issi strutturi, fora di a SNCF, hè piuttostu mudesta, 60 000 auri par omu, ma u fattu d’integrà issa furmazioni hà fattu nascia quantunqua inchietudini. Si sà chì i Camini di Farru di a Corsica ùn pni fà guadagnà soldi, u raportu trà i ricetti è i spesi essendu in fatti da 1 à 10 è chì dunqua solamenti a suvvenzioni di a Cullettività di Corsica parmittarà d’equilibrià u bughjettu. Paulu Giacobbi, à prupositu di què d’altrondi, ùn voli micca parlà di un qualsiasi sbilanciu. Hà ancu aghjustatu chì l’altri cullettività ùn avarani micca à assuma a culmata di un sbilanciu, s’è sbilanciu ci hè, ciò ch’ùn impedisci micca à Jean-Jacques Panunzi, presidenti di u Cunsighju Ghjinirali di Corsica Suttana, à fà casu.

Écoutez Jean-Jacques Panunzi.

 

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: