X

(Unità Naziunale – 9 novembre 2017 – 16h00) Aiutu Paisanu dans un communiqué apporte son soutien aux trois jeunes corses qui passent en comparution immédiate. Rejoint par le communiqué du syndicat A Cunsulta di a Ghjuventù Corsa, puis de l’Associu Sulidarità, Ghjuventù Paolina.

(19h00) Olivier Messina a été condamné à six mois de prison ferme sans mandat de dépôt et un mois pour refus de prélèvement d’ADN. Adrien Matarise et Julien Muselli ont été relaxés. Le tribunal a toutefois condamné Julien Muselli à deux mois de prison sans mandat de dépôt pour refus de prélèvement d’ADN. Le procureur avait requis des peines de 4 à 12 mois de prison ferme, et demandé un mandat de dépôt pour deux des prévenus. Les trois prévenus, âgés d’une vingtaine d’années avaient été interpellés mercredi. Déférés au palais de justice de Bastia en vue d’une comparution immédiate, ils étaient poursuivis d’avoir participé à des préparatifs en marge de violences et dégradations survenues lors de deux manifestations les 5 et 15 octobre 2016 à Bastia. Lors de ces manifestations, des membres des forces de l’ordre avaient été blessés par des jets de projectiles et plusieurs véhicules avaient été incendiés par des jets de coktails Molotov. Ces manifestations avaient été organisées en soutien à trois jeunes nationalistes, condamnés à des peines de prison ferme pour un attentat à la voiture bélier contre la sous-préfecture de Corte en Haute-Corse, le 1er avril 2012.


Revue de presse

(France 3 Corse) (Alta Frequenza) (Corse Matin)


Aiutu Paisanu apporte son soutien à Julien, Adrien et Olivier qui passent, en ce moment même, en comparution immédiate au tribunal de Bastia. Depuis bientôt 2 ans, la jeunesse corse subit une répression féroce et continuelle. Cela n’est pas acceptable, et, en aucun cas, la répression ne peut être une solution. Libertà per a ghjuventù corsa!


A Cunsulta di a Ghjuventù Corsa apporte son soutient inconditionnel aux 3 jeunes nationalistes qui passeront en comparution immédiate cet après-midi au palais de justice de Bastia. Alors que le climat de paix s’installe sur l’île, l’Etat continue d’arrêter, d’interroger et de condamner des jeunes Corses. C’est dans l’incompréhension la plus totale que nous avons appris que des jeunes nationalistes étaient placés en garde à vue dans une affaire qui a déjà été étudier et dans laquelle 10 jeunes nationalistes ont été condamnés. Ces interpellations ne nous font pas peur et ne font que renforcer nos idées.
Un populu n’hè vintu tantu chì lotterà. UNITI PER U NOSTRU AVVENE-
CUNSULTA DI A GHJUVENTÙ CORSA 


Une fois de plus , la jeunesse corse est victime de l’acharnement étatique. Arrestations au petit matin, gardes à vue, comparutions immédiates et condamnations ce jeudi, l’associu Sulidarità dénonce cette répression systématique contre une jeunesse « coupable » de penser corse. La place de notre jeunesse n’est ni devant les juges, ni en prison…Basta a ripressione, libertà per a ghjuventù ! Associu Sulidarità


Ghjuventù Paolina porta u so sustegnu à i trè ghjovani naziunalisti chì sò cumpariti stu ghjornu devant’à u tribunale curreziunale di Bastia. Dopu à dui ghjorni di guardia custoghja, nisuna carica hè stata ritinuta contr’à dui di ssi ghjovani. Malgratu sei mesi di prighjò, l’ultimu ghjovanu ùn dormarà in prighjò stasera. A ripressione di u statu francese contr’à a ghjuventù corsa rinforza ogni ghjornu a nostra brama di libertà. A lotta crescerà tandu ch’edde si parseguiscenu quidde arristazione. Sustegnu maiò à a ghjuventù corsa ! Strada diritta è core in fronte ! Ghjuventù Paolina

 


A Ghjuventù Indipendentista – GI porta u so sustegnu maiò à i trè naziunalisti ghjudicati eri sera. Bien que nous nous réjouissons de leurs mises en libertés et des relaxes pour les faits principaux pour deux d’entres eux, la condamnation à 7 mois de prison ferme pour le plus jeune résonne comme une énième provocation de la part de l’état français. Jugés dans le cadre de manifestations liés aux procès Battini-Tomasini-Verdi, l’état français semblent, à quelques semaines d’élection territoriale importante en Corse, vouloir s’immiscer dans le jeu politique en créant une tension inutile dans l’île. Elle témoigne une nouvelle fois de l’irresponsabilité d’un état à bout de souffle. Per contu nostru, ùn pudemu accettà un’inghjustizia cusì. A lotta cuntinueghja A nostra cuscenza hè resistenza ! Ghjuventù Indipendentista

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)