X

Lundi 5 décembre, Greenpeace menait une action non violente pour montrer les défauts de sécurité des sites nucléaires français. En effet, l’audit commandité par le gouvernement après la catastrophe de Fukushima pour évaluer la sûreté des 58 réacteurs nucléaires implantés sur le territoire français ne prend en compte que les risques naturels, écartant de nombreux autres risques tels que l’erreur humaine ou la malveillance.

En s’introduisant au cœur des centrales de Nogent-sur-Seine et du Cruas, les 11 militants de Greenpeace ont mis à jour l’incapacité des exploitants et de l’Etat à faire face aux intrusions humaines. Cette action n’est pas la première du genre menée par Greenpeace. Pourtant, loin de tirer des leçons de ces « audits » gracieusement offerts par les militants, le gouvernement continue de se faire le porte-parole du lobby nucléaire en répétant à l’envi que le nucléaire est sans danger.

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet