X
(Unità Naziunale – 6 octobre 2017 – 18h15) Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, c’est-à-dire l’autodétermination des peuples, est à comparer à celui de divorcer. Il existe et nul ne peut s’y opposer et il doit être respecté par les époux. Le droit de divorcer… Quand, dans un couple marié, l’un des époux veut divorcer, c’est toujours un choc, jamais un plaisir, toujours une remise en question profonde, jamais une décision prise à la légère, mais c’est un droit individuel bien qu’il touche, au moins, deux personnes. Au Royaume-Uni, mais aussi au Canada, quand l’Écosse, ou le Québec, a demandé le divorce, l’autre époux, l’État central, a accepté cette demande légitime bien que subie. Il a essayé de reconquérir sa moitié pour ne pas la perdre et in fine ce fut un succès, pour lui, puisqu’au moment de signer le divorce devant le juge (le référendum) le demandeur : l’Écosse ou le Québec, s’est ravisé. Quoiqu’on pense de ce choix, celui de ne pas divorcer, il fut librement consenti et doit donc être respecté. …est-il limité ? Certains prétendent que le droit de divorcer n’existe pas pour la Catalogne car elle n’a pas été maltraitée, battue et menacée de mort comme ont pu l’être les ex-colonies ou le Kosovo par exemple. Mais ce raisonnement ne tient pas car, d’une part, ni l’Écosse, ni le Québec n’étaient dans cette situation et pourtant leur demande légitime a été écoutée et, d’autre part, le droit de divorcer n’est pas lié à la violence d’un des époux sur l’autre mais au choix de l’un des deux, voire des deux. Une femme qui n’aime plus son mari a-t-elle moins de légitimité pour le quitter que celle qui serait battue et menacée de mort ? Non. Mais la femme battue, en plus d’avoir le droit de divorcer, doit être protégée par la police et la justice. Dit autrement, un peuple massacré a le droit de s’autodéterminer et qui plus est, il doit être sous la protection de la communauté internationale (l’ONU et les casques bleus, la Cour de Justice internationale et le Tribunal Pénal International). Rien, absolument rien, ne peut justifier qu’une personne, ou un peuple, n’ait pas le droit d’exercer son droit le plus légitime. Les procédures de divorce Cependant, si le droit de divorcer existe, il est codifié : on ne divorce pas n’importe comment. Un des deux époux doit en faire la demande : et clairement, la Catalogne l’a fait

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet