X
(Unità Naziunale – 2 octobre 2017 – 17h00) Dans son article en date du 2 octobre, Pierre Poggioli, Docteur en science politique, militant de Corsica Libera, revient sur le référendum Catalan. Voici le texte ‘source‘ La journée du 1er octobre 2017 marque un tournant pour les Etats-nations mais aussi pour l’UE qui devra se réformer tôt ou tard et prendre en compte cette question des Nations sans Etat et des peuples historiques en son sein que la jounée de ce dimanche en Cataogne aura mis en lumière. La République indépendante catalane sera proclamée dans les jours à venir. Madrid s’inclinera-t-elle ou la situation connaîtra-t-elle des évènements et enchaînements plus graves ? Nous suivrons la suite avec inquiétude car n’oublions pas que l’armée espagnole est garante de l’unité espagnole, compromis, entre l’armée, la Royauté et le PSOE à la chute de Franco, débouchant sur la « Transition » (démocratique!!), et  permettant à ce dernier (et au PCE) de quitter la clandestinité pour revenir dans le jeu politique légal. A l’époque le PSOE acceptait le droit à l’Autodétermination des Catalans et des Basques, principes qu’il a ensuite foulés aux pieds en choisissant notamment la répression, une fois arrivé au pouvoir à Madrid. Mais dans tous les cas, et quoiqu’il arrive demain, il y aura désormais un avant et un après le 1er octobre 2017 en Europe. Résultats du scrutin d’autodétermination de la Catalogne : 2.262.424 Votes. Oui : 2.020.144 (90,09 %) Non : 176.565 (7,87 %) Blancs : 45.586 (2,03 %) Nuls : 20.129 (0,89 %) Voix confisquées par la police espagnole : environ 770.000 voix (400 bureaux de vote). Bilan des interventions policières répressives espagnoles pour empêcher les Catalans d’exprimer leur droit à la maîtrise de leur destin (sources Autorités catalanes) : 761 blessés, un enfant invalide à vie, une fille a qui les policiers espagnols ont cassé les doigts un par un méthodiquement, un œil crevé par une balle de gomme, un mort! L’Union européenne qui s’est drapée dans son silence complice est aujourd’hui placéd deant ses responsabilités. Elle doit tenir compte de la volonté des auples et antions sans Etat en son sein et faire pression sur les Etats-nations qui nient le droit à la maîtrise de leur destin de ces peuples Voilà ce que j’écrivais en conclusion dans mon ouvrage paru en juin 2015, “Irlande,Pays Basque, Corse :Après  l’adieu aux Armes” , editions Fiara   Face à la montée de ces mouvements

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet