Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – 25 septembre 2017 – 22h00) La Cunsulta di a Ghjuventù Corsa tient à s’exprimer sur le communiqué du FLNC du 22 octobre paru ce matin dans le quotidien Corse-Matin. En effet nous tenons à souligner l’importance de celui-ci car il traite de domaines qu’il nous convient de commenter, notamment la protection de la jeunesse que nous incarnons et que nous défendons à travers notre structure.

Ainsi, nous soutenons pleinement les propos de ce communiqué dans la mesure où la défense de notre jeunesse et le crédit qu’elle inspire par sa rébellion, sont des sujets qui nous touchent sans équivoque. En notre qualité de syndicat étudiant nous nous engageons chaque jour dans ce combat qui vise à la culture de la conscience politique des jeunes à travers l’île, ainsi nous nous réjouissons de voir que celle-ci est reconnue de manière plus globale.

Par ailleurs, nous tenons à revenir également sur l’importance de l’union nationaliste comme le souligne le 22 octobre. En effet, nous sommes heureux de voir certains partis politiques unis pour atteindre un objectif commun. Il va de soi que les territoriales vont être décisives pour l’avenir de la corse et des corses, mais aussi dans le processus de paix amorcé il y a des années et que l’état s’efforce de rendre obsolète de par sa répression envers les militants nationalistes.

Il est également important de souligner les autres problématiques que soulève le FLNC, à savoir les enjeux environnementaux contemporains qui permettrons à l’agriculture corse de demain d’être auto-suffisante, ainsi que les problèmes de drogue que le syndicat combat activement avec le collectif A Droga Fora. Sans oublier, bien sûr, le geste fort qu’est la démilitarisation du mouvement qui ne doit pas être vécue comme un échec mais bien comme une volonté d’avancer dans un processus ambitieux dans lequel nous sommes, désormais engagés. Pour finir, les combats fondamentaux tels que la cooficialité et le statut de résident restent plus que jamais d’actualité et sont essentiels pour atteindre les objectifs visés depuis maintenant plus de 40 ans.

Aussi bien les corses que l’état ne peuvent plus ignorer cette volonté d’émancipation qui touche notre île de plein fouet, il est temps de se faire entendre.

UNITI PER U NOSTRU AVVENE 
-CUNSULTA DI A GHJUVENTÙ CORSA-

A Cunsulta di a Ghjuventù Corsa tene a sprimesi nant’a u cummunicatu di u FLNC di u 22 d’ottobre esciutu sta mane ind’è i media. Tenimu a mustrà l’impurtanza di stu cummunicatu chi mette in ballu pareghji dumini chi c’interressanu è sopratuttu a prutezzione di a Ghjuventù che no raprisentemu è chi no difendimu cù a nostra struttura.

Difatti , sustenimu in pienu i detti di stu cummunicatu duve a difesa di a nostra ghjuventù è a rivolta ch’ella face ci tocca di pienu dirittu . In a nostra qualità di sindicatu studientinu pigliemu l’impegnu ogni ghjornu di sta lotta chi hà per ugettivu a cultura di a cuscenza pulitica di i ghjovanni ind’è l’isula sana , difatti simu felici di vede chi a nostra lotta hè ricunnisciuta ind’è u so inseme .

D’altronde , rivenimu dino nant’à l’impurtanza di l’unione naziunalista chi rileva u 22/10 . In fattu simu felici di vede chi certe forze pulitiche s’adduniscenu pè un ugettivu cummunu . Pare logicu chi l’elezzione territuriale di Dicembre anu da esse un scopu maio pe l’avvene di a Corsica è di i Corsi , ma dino in una vulintà di pace principiata anni fà è chi u statu nice st’inseme cù a so repressione di pettu à i militenti naziunalisti .

Ghjè dino impurtante di fà rissorte l’altre prublematiche chi ci pone u FLNC , da sape i scopi di l’ambiu chi puverianu permette à l’agricultura corsa di dumane d’esse in autonomia , è dino a prublematica di a droga chi u nostru sindicatu cumbatte cù u culletivu A Droga Fora . Senza sminticà ben intesu , l’attu chi hè a demilitarisazione di u muvimentu ch’ùn deve esse vistu cum’è una scunfita mà cum’è una vulintà forte d’avanzà ind’è un scopu ambiziosu induve simu avà ingagiati . Per finisce , e lotte fundamentale cum’è a cuufucialità è u statutu di residente fermanu più ch’è mai d’attualità è essenziali per ghjunghje a i scopi maio chi so aspettati dipoi 40 anni .

Ch’ella sia di a parte di i Corsi o di u statu Francese , ùn si po più fa nice di a vulintà d’emancipazione chi tocca a nostra isula sana , ghjè ora di fassi sente.

UNITI PER U NOSTRU AVVENE
-CUNSULTA DI A GHJUVENTU CORSA-

Produit CORSU E RIBELLU