X

(Unità Naziunale – 29 septembre 2017- 16h00) À qualchì ora di u referendum d’indipendenza di a Catalogna, i cunsiglieri Ghjuventù Naziunalista à l’Assemblea di a Ghjuventù di Corsica portanu u so sustegnu sanu è senza cundizione à u populu catalanu è à u so guvernu.

U Statu francese, senza surpresa, sustene à Madrid è a ripressione opposta à u prucessu demucraticu catalanu. Senza surpresa, perchè u populu corsu ricunnosce bè u metudu adupratu dapoi sempre contr’à ellu, è rinfurzatu dapoi l’accessu di i naziunalisti à e responsabilità.

Ùn si pò pensà chì in drentu à l’Unione Auropea, zona di dirittu è di dimucrazia, certi guverni opponenu a forza pulizzera à a vulintà di spressione demucratica. 

Sò i populi chì facenu e Nazione ; sceglie di fà ne ancu Stati indipendenti hè u nostru dirittu u più fundamentale è ùn deve patte di l’intervenzione di nisunu statu strangeru.


À quelques heures du référendum d’indépendance de la Catalogne, les conseillers Ghjuventù Naziunalista à l’Assemblea di a Ghjuventù di Corsica tiennent à apporter leur soutien plein et entier au peuple catalan et à ses instances. L’Etat français, sans surprise, soutient Madrid et la répression sans précédent qu’elle oppose au processus démocratique catalan. Sans surprise, car le peuple corse reconnaît bien là les méthodes adoptées depuis toujours à son encontre, et renforcées depuis l’accession des nationalistes aux responsabilités.

Il est impensable qu’au sein même de l’Union Européenne, zone de droit et de démocratie, des gouvernements opposent la force policière à la volonté d’expression démocratique. Ce sont les peuples qui font les Nations ; choisir d’en faire également des États indépendants est notre droit le plus strict et ne doit souffrir de l’ingérence d’aucun état étranger.

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)