Produits RIBELLI
X

(Unità Naziunale – 23 septembre 2017 – 15h00) Sulidarità, Corsica Libera et la LDH Corsica tenaient une conférence de presse devant la Préfecture d’Aiacciu cet après midi pour dénoncer les conditions de transfèrement de Franck Paoli, militant recherché, interpellé mardi 12 septembre dernier.


Voici le texte de la Conférence de presse de Sulidarità, association de défense des prisonniers politiques

Franck Paoli 
Encagoulé, menotté, enchainé…

Nous sommes réunis pour dénoncer les conditions de transfèrement d’un de nos patriotes suite à son interpellation.

Les graves atteintes à la dignité humaine perpétrées à l’encontre du patriote Franck Paoli lors de son transfèrement à Paris illustrent la persistance de certains comportements anachroniques au sein de l’appareil d’état et de ses organes répressifs.

Franck Paoli a été menotté et encagoulé, privé de nourriture et de boissons au mépris de toutes les règles de droits et des principes humanistes, l’article 9 de la déclaration universelle des droits de l’homme et l’article 3 de la convention Européenne des droits de l’homme, revendiqués sans cesse et à tue-tête par la France.

Présumé innocent, notre compatriote a été traité comme un dangereux criminel. S’agit-il d’une simple bavure commise par des exécutants ou l’exécution d’ordres donnés par le pouvoir?

Dans le 1er cas la bavure est couverte par les autorités de l’état (Cf communiqué du procureur)

Dans le deuxième cas il s’agirait d’une provocation délibérée destinée à remettre en cause le processus d’apaisement et éloigner toutes ouvertures de discussion sur l’amnistie.
Dans les deux cas l’Associu Sulidarità est bien décidé à ne pas tolérer ces agissements.

Ces pratiques de l’état que nous dénonçons aujourd’hui s’inscrivent dans la continuité d’une attitude de fermeture autiste plus générale face à laquelle notre peuple continuera de lutter.

RÉPRESSION

Nous avons encore pu constater cette semaine lors d’un rassemblement de soutien à Franck, la violence avec laquelle les forces de police ont interpellé un enfant de 15 ans, c’est inadmissible !!!

A cela, il convient d’ajouter les promesses non tenues de responsables politiques français et de hauts fonctionnaires concernant les rapprochements des patriotes incarcérés dans les prisons hexagonales, là encore au mépris des lois et règlements en vigueur.

FIJAIT

Dans les mois à venir se dérouleront plusieurs procès liés au FIJAIT (patriotes soumis à divers contrôles après même la fin de leur peine) et d’autres procès relevant d’affaires antérieures à l’arrêt de la lutte armée.

Nous appellerons à ces occasions à des mobilisations populaires d’ampleur, parallèlement à la poursuite de la campagne en faveur de l’amnistie des prisonniers et recherchés politiques.

Nous appelons donc à nouveau le peuple Corse à rester mobilisé afin de faire cesser ces comportements inadmissibles et indignes.

TUTTI I PATRIOTTI IN BORGU
AMNISTIA PA TUTTI I PATRIOTTI INCARCERATI E RICERCATI

Associu Sulidarità
23 septembre 2017

Produits Ribellu