Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – 22 septembre 2017 – 11h00) En début de semaine, nos élus, Nathalie Apostolatos et Fabien Landron, membres de la commission municipale «Centre Historique» ont été conviés à participer à une réunion de travail portant précisément sur l’opportunité d’accompagner les commerçants du centre-ville de Portivechju lors de la phase des travaux.

En effet, la présidente de l’Association A Rinascita, à l’initiative de cette rencontre, a souhaité réunir l’ensemble des acteurs du projet afin de faire remonter une nouvelle fois les inquiétudes et préoccupations des commerçants quant à une possible baisse de leurs activités durant les travaux. Difficultés d’accès, problèmes de stationnement, nuisances, retard des navettes, durée du chantier…tous les éléments semblent conjugués pour présager de difficultés à venir pour les commerçants du centre-ville ces prochains mois.

La demande d’étude de mise en place d’une commission d‘indemnisation adressée en Mairie durant la phase dite de concertation n’ayant jusqu’alors obtenu que peu d’écho, lundi dernier, c’est à nouveau devant l’exécutif municipal mais aussi l’ADEC, représenté par son Président Jean-Christophe Angelini et son directeur Jean-Charles Vallée, la CCI et nos élus que Sandra Morelli, au nom des commerçants du centre-ville, a réitéré sa demande pressante d’accompagnement.

Une discussion qui a enfin pu s’engager, soutenue et approuvée par la CCI et l’ADEC autour de la nécessité d’évaluer les dommages éventuels à venir pour les commerçants sur leurs chiffres d’affaires et d’accompagner, si nécessaire et sur production de documents comptables précis, leurs activités. Le principe a, au final, été acté à l’unanimité. Une commission de travail regroupant l’ensemble des acteurs devrait voir le jour dès le 9 octobre prochain.

L’exécutif municipal a également proposé le principe de gratuité des parkings durant la phase des travaux, proposition que nous serons amenés à voter en conseil municipal prochainement.

Mais du calendrier des travaux, aux difficultés de stationnement et d’accès au centre-ville, au problème de la mobilité (quid de A Citadina ?) ou à la prise en compte des préoccupations des commerçants et riverains, la liste est longue dans le feuilleton du renouvellement urbain de Portivechju. Un feuilleton où sont absents deux éléments essentiels de toute politique publique : l’anticipation et la concertation.

Jean-Christophe Angelini, en sa qualité de Président de l’ADEC, a également présenté d’autres mesures mobilisables au cas par cas pour les entreprises en difficulté ou en besoin de trésorerie et a assuré l’association de son soutien aux diverses animations qu’elle proposera.

Portivechju Altrimenti