Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale – 16 septembre 2017 – 15h31) L’Associu Tocca Noi souhaite réagir aux conditions inacceptables de transfèrement de Franck Paoli de la maison d’arrêt d’Aiacciu vers Paris menotté, entravé, les yeux bandés, cagoulé et – selon son avocat – privé d’eau et de nourriture pendant 24H.

Un procédé illégal et une violente atteinte à la dignité humaine portée par la police d’un pays qui se proclame « pays des droits de l’homme ». Alors qu’un éventuel allègement des conditions de détention de fiché S est aujourd’hui en discussion, la Corse se trouve quant à elle face à une énième provocation de l’état colonial, dans un contexte d’apaisement pourtant voulu et exprimé par nôtre majorité politique territoriale.

Une fois de plus, l’état français démontre que la violence n’est pas « dans les gènes » des Corses, mais bel et bien installée dans les rangs de ses milices. Une fois encore, injustice et mépris de l’état français sont la réponse à la volonté d’apaisement voulu par la Corse et les Corses.

Basta a ripressione !
Sustegnu è libertà !
Associu Tocca à Noi
16 septembre 2017