Produit CORSU E RIBELLU

X

Christophe Garelli, 27 ans, a été assassiné en 1998, le 21 août.

Engagé dans un syndicat d’étudiants Christophe Garelli était connu pour son engagement de militant syndical au sein de Ghjuventù Paolina, un syndicat d’étudiants proche du mouvement nationaliste Accolta Naziunale Corsa (ANC), dont il était membre depuis sa création, en 1992.

C´est à ce titre qu’il avait pris part en décembre 1995 à une manifestation pour réclamer la mise aux normes de l´université de Corse. Des échauffourées avaient éclaté entre étudiants et forces de l´ordre et en septembre 1996, Christophe Garelli et un autre étudiant avaient comparu devant le tribunal correctionnel d´Ajaccio. Ils étaient accusés d’avoir détérioré des véhicules de police.

Les jeunes gens avaient reçu le soutien de l’ANC, mais aussi du MPA et de Corsica Viva.

Le 11 DECEMBRE 1995 : suite à une journée de mobilisation étudiante, des militants de la GHJUVENTU PAOLINA sont interpellés après des incidents avec les forces de l’ordre. JEAN CHRISTOPHE BENEDETTI ET CHRISTOPHE GARELLI sont en garde à vue.

Le 24 DECEMBRE 1995 : JEAN CHRISTOPHE BENEDETTI, militant de GHJUVENTU PAOLINA est relâché à la veille de Noël.

Le 18 AOUT 1996 : L’A.N.C et GHJUVENTU PAOLINA apportent leur soutien à JEAN CHRISTOPHE BENEDETTI et CHRISTOPHE GARELLI, militants de GHJUVENTU PAOLINA, en prévision de leur procès le 3 SEPTEMBRE 1996.

Le 27 AOUT 1996 : Conférence de presse de GHJUVENTU PAOLINA dans les locaux du S.T.C à AIACCIU. La GHJUVENTU PAOLINA fait le point sur le procès de JEAN CHRISTOPHE BENEDETTI et CHRISTOPHE GARELLI qui aura lieu le 3 SEPTEMBRE à AIACCIU.

Le 3 SEPTEMBRE 1996 : JEAN CHRISTOPHE BENEDETTI et CHRISTOPHE GARELLI, militants de GHJUVENTU PAOLINA, comparaissent devant le tribunal d’AIACCIU, suite aux incidents avec les forces de l’ordre en DECEMBRE 95. Incidents faisant suite aux événements occasionnés par la mobilisation de la communauté universitaire. Le tribunal tranche pour un an de prison avec sursis. Soutien du S.T.I aux étudiants de la GHJUVENTU PAOLINA.

Depuis 1997, le jeune homme, père de deux enfants âgés de 3 ans et 5 mois (à l’époque), avait quitté le syndicalisme estudiantin pour travailler dans le restaurant de ses parents et pour faire les animations dans les villages.


L’année dernière U Rinnovu, Ghjuventù Paolina, ses amis lui rendait hommage sur les réseaux sociaux

Sò passati 19 anni ma ferma u to ricordu o Cristofanu.

Ogni ghjornu ci ramintemu di a strada chè tù ai aperta 25 anni fà.
Mai ùn cappieremu quellu ideale chè tù bramava cusì forte.

A tè l’abbracciu di issa terra, Cristofanu Garelli per u sempre à u nostru latu !