X

(Unità Naziunale – 6 août – 20h30Ces journées ont été dédié en particulier à Jean Marie Poli, militant de la Lutte de Libération Nationale, artisan du soutien aux prisonniers politiques, mais aussi à tous ceux qui ont lutté depuis le début pour que le mouvement national arrive à s’imposer sur le terrain institutionnel depuis 3 ans.

Elles sont aussi celles du soutien à l’international, comme tous les ans, des délégations de peuples en lutte étaient présentes ce samedi et le seront aussi ce dimanche.

Elles sont surtout les journées de l’union entre Femu A Corsica et Corsica Libera au sein de PER A CORSICA avec un débat sur les deux ans de gouvernance ce dimanche soir.

Voici un résumé jour après jour, en revue de presse, textes, photos et vidéos.


Revue de presse samedi

(Corse Matin) (Gara) (7seih.info) (Corse Net Infos) (Corsica Infurmazione)


Revue de presse dimanche

(Alta Frequenza) (France 3 Corse) (Corse Matin) (Corsica Infurmazione)


Revue de presse lundi

(Alta Frequenza Gilles Simeoni) (Alta Frequenza Jean-Guy Talamoni) (Alta Frequenza Moetai Motherson) (Alta Frequenza Vanessa Joseph Guyanne) (Alta Frequenza  Damien Yéwéné pour le FLNKS, le Front de Libération Nationale Kanak et Socialiste(RCFM) (Corse Net Infos) (Corse Matin) (France 3 Corse) (Corse Net Infos) (Nacions)


Photos et résumé

Dimanche

Bretons, Kanaks, Catalans, Sardes… Nombreuses sont les délégations à venir à Corte pour parler de leur volonté d’autonomie ou d’indépendance.Mais ce sont les élections territoriales en Corse, programmées pour novembre, qui intéressent le plus.Y aura-t-il une ou plusieurs listes nationalistes ? La question reste en suspens. Le parti indépendantiste Corsica Libera souhaiterait une union de son parti avec Femu a Corsica dès le premier tour. Pour l’heure rien n’est décidé, les militants seront consultés. (Fr3Corse)

« La situation des prisonniers politiques en Corse a empiré »

Un des sujets les plus sensibles a été apporté sur un plateau par Cathy Bartoli, et n’a pas manqué d’éveiller la conscience des militants. « La situation des prisonniers politiques en Corse a empiré, a-t-elle clamé haut et fort. Cette année fut aussi celle d’une répression aveugle à l’encontre de la jeunesse : près de 200 jeunes Corses ont été interpellés depuis le début de l’année ».

L’événement a été assombri par le meurtre de Ghjuvan-Carlu Albertini, perpétré la nuit dernière à Loreto-di-Casinca. Cathy Bartoli, de l’association Sulidarità, et à sa suite le président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, lui ont rendu hommage, ainsi qu’à Jean-Marie Poli, en tant que défenseurs de la cause nationaliste. Tous deux tenaient une place spéciale dans la mémoire de ces militants réunis pour « célébrer la nation ».

(Discours de la Présidente de Sulidarità)

Samedi

C’est par la présentation des diverses délégations étrangères que viennent de s’ouvrir les Ghjurnate Internaziunale di Corti. L’occasion pour Corsica Libera de présenter la situation politique en Catalogne, au Pays Basque ou encore en Kanaky…

Ensuite la présentation de l’anti répressif, du soutien aux patriotes incarcérés, aux recherchés et aux solutions politiques engagées en Corse et au Pays Basque.

(Intervention de la Présidente de Sulidarità)

Vendredi


Vidéos

Dimanche 


36e édition des Journées Internationales à Corte : l’occasion de parler des territoriales

.

 

Samedi

 

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)