X
Se tiennent aujourd’hui les Ghjurnate Internaziunale di Corti (<– Lien ici) avec le Meeting de Corsica Libera Voici le discours de la Présidente de Sulidarità Katty Bartoli : Bona sera à tutte e à tutti, Simu sta sera adduniti una volta di più pa i Ghjurnate Internaziunale di Corti. Per à prima volta per l’Associu Sulidarità, quist’annu ci manca a prisenza di u nostr’amicu e Presidente Ghjuvan Maria Poli, smaritu u 14 di Ghjennaghju Scorsu lasciendu un viotu tamantu in li nostri cori. Caru cumpagnu, ci manchi assai, manchi à a Corsica, à a nostra lotta. Jean Marie était l’incarnation du combat pour la défense des prisonniers et recherchés politiques. Il était avant toute chose un Homme, sincère, droit, bienveillant, qui durant toute sa vie a œuvré pour les autres. Il était présent aux côtés des prisonniers et de leurs familles, il était élu à l’assemblée, il était notre président, il était, est , et demeurera un exemple pour chacun d’entre nous. Caru Ghjuvan Maria ùn ci scurderemu mai di tè ! Je vous demande de vous lever et d’applaudir l’homme qu’il était, et qu’il restera à jamais dans nos cœurs. Merci. Depuis l’an dernier et comme nous l’avons résumé à l’occasion du débat d’hier, la situation des prisonniers et recherchés politiques Corses n’a non seulement pas évolué mais dans certains cas, empiré… En effet, avec l’arrivée du Fijait, véritable loi scélérate, on a vu des dizaines d’anciens prisonniers politiques être contraints à pointer tous les trois mois pendant 10 ans. Bien entendu, ces hommes ayant effectué leurs peines, ils ont refusé de se soumettre à ce nouveau contrôle judiciaire absurde et totalement arbitraire. L’un d’entre eux à été jugé et relaxé en Avril, et un autre sera jugé en Octobre. Nous exigeons la fin de ce fichier ainsi que la relaxe pour les patriotes qui seraient amenés à se retrouver devant un tribunal pour avoir refusé cette énième injustice. Cette année fut également celle de la répression aveugle à l’encontre de la jeunesse. Près de 200 jeunes corses ont été interpellés depuis le début de l’année, plus d’une quinzaine ont été incarcérés et 2 le sont toujours. Nous rappelons qu’un jeune militant élu à l’assemblea di a Ghjuventù a été libéré en début de semaine sous contrôle judiciaire après plusieurs mois de détention sans motif valable. Placée en garde à vue très, voir trop souvent sans motif valable, notre jeunesse

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet