X

(Unità Naziunale – 31 juillet 2017 – 13h00) Détenu depuis près de 20 ans dans l’Etat espagnol, Kepa del Hoyo est mort en prison.

Kepa del Hoyo est mort des suites d’une crise cardiaque, a confirmé l’association des familles de prisonniers Etxerat. Il se trouvait à 700 kilomètres de sa famille, à la prison de Badajoz.

Originaire de Galdakao (Bizkaia), il avait été arrêté en 1998 et condamné à de la prison pour ses liens avec ETA. Sa famille avait témoigné sur les conséquences de la dispersion, dans un reportage publié dans Gara en 2015. En 2002, il avait dénoncé des agressions de la part de fonctionnaires de la prison de Badajoz.

Jusqu’à ce jour, le dernier prisonnier basque mort en prison était Arkaitz Bellon. Il était décédé des suites d’un oedème pulmonaire en 2014.

MEDIABASK


Nous avons pris connaissance aujourd’hui du décès du prisonnier politique basque Kepa del Hoyo à la prison de Badajoz (Espagne).

Avant toute chose, nous voulons faire pavenir nos condoléances et notre solidarité à la famille de Kepa del Hoyo, à ses proches, ainsi qu’à ses amis.

Le prisonnier originaire de Galdakao avait passé 20 ans en prison, éloigné et isolé. Les conséquences de cette politique carcérale sont connues : stress, maladies pouvant malheureusement aller jusqu’à entraîner la mort.

La décision de l’ETA en 2011 de mettre fin à son activité armée puis son désarmement le 8 avril 2017 ainsi que tous les pas faits dans le cadre du processus de résolution du conflit n’ont en rien changé les politiques carcérales menées depuis des années par les états Français et Espagnol.

Kepa del Hoyo aurait déjà dû être libre. Comme le prévoit la loi espagnole, il avait déjà réalisé les 2/3 de sa peine,

C’est pourquoi nous dénonçons encore une fois la politique carcérale responsable du décés de Kepa del Hoyo et nous demandons la fin des mesures d’exception envers les prisonniers politiques Basques. De plus, nous appelons au rassemblement prévu demain, à 19h00 devant le Consulat espagnol de Bayonne.


HOMMAGE AUX GHJURNATE INTERNAZIUNALE DI CORTI DI U 2017


à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)