X

(Unità Naziunale – 29 juillet – 17h00) 10h ce matin, des nationalistes, mais pas que, ont rempli l’amphi Landry. Un amphi trop petit pour recevoir toutes les personnes décidées à fusionner au sein d’un parti de gouvernement.

A  l’appel de Gilles Simeoni à se rassembler sous la bannière de Femu a Corsica, toutes les tendances de cette coalition se sont réunis comme un seul homme ce matin.

Environ 800 personnes se retrouvent ainsi dans l’amphithéâtre Landry. L’un après l’autre, les trois leaders des partis constituant Femu prennent la parole.

PARTI NATIONALISTE ET OUVERTURE ?

Vincent Carlotti de la Gauche Autonomiste, Gérard Romiti ancien élu Corsica Nazione à l’Assemblée de Corse et Président du comité régional des pêches, Louis Pozzo di Borgo second au Maire de Furiani, mais aussi d’anciens proches de Paul Giacobbi, comme Jérôme Negroni ou Jacques Costa. à quelques rangs d’eux, Jean-André Miniconi. Et encore Marie-Jeanne Nicoli (ancienne directrice de la culture à Ajaccio), Anne-Marie Luciani (PS, ancienne adjointe de Simon Renucci), Marc-Antoine Campana, président de Pudemu (mouvement libéral démocrate régionaliste, parti aux élections législatives aux côtés d’Henri Malosse).

Femu a Corsica doit évoluer fortement et rapidement, et devenir un véritable parti de gouvernement, adossé à un fonctionnement respirant et démocratique, ouvert à la société civile, présent sur tous les terrains de lutte et d’action.


Femu a Corsica se structure en tant que parti politique

Au cours de la première réunion samedi plusieurs axes ont été abordés, afin de définir « un cadre stratégique: autonomie vs autodétermination, fidélité aux fondamentaux vs ouverture… », a déclaré à l’AFP Jean-Christophe Angelini, leader du PNC. Il a été décidé que des commissions de travail seraient mises en place. Il y en aura notamment une « sur la politique générale » et une autre « sur la faisabilité du projet, les statuts notamment », a précisé à l’AFP Jean-Christophe Angelini.

Les premiers pas de cette nouvelle formation politique seront suivis d’un congrès fondateur cet automne.


Quelques appels

(Inseme per a Corsica) (Femu A Corsica) (Femu A Corsica Fium’orbu) (Appels de personnalités)


Revue de presse après la réunion

(Alta Frequenza) (France 3 Corse) (Corse Matin) (RCFM) (Corse Net Infos)


Revue de presse avant la réunion

(Alta Frequenza) (France 3 Corse) (Corse Matin) (France 3 Corse)


Quelques photos de cette réunion :

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)