Produit CORSU E RIBELLU

X

(20 juillet – 14h30) Cela pourrait être le titre d’un article de Ribelation ou de Corse-Machin, mais ce n’est pas le cas. Rien de plus sérieux que cette pétition. Aucun caractère Lutte de Libération Nationale, mais de temps en temps, apporter son soutien à des luttes environnementales, ça ne mange pas de pain.

Un chjami è rispondi s’est mis en place entre les associations de défense « MSRG / Global Earth keeper » et la Direction du Leclerc depuis quelques jours, et face au maintien de la décision de présenter un aquarium à requins à ses clients, les deux associations ont décidé de mettre en ligne une pétition.


10 000 signatures en 24h

l’association MSRG et Global Earth keeper vous demandent de bien vouloir signer cette pétition en ligne

PÉTITION


Voici le texte de la pétition

À l’attention : du directeur du Leclerc Baleone d’Ajaccio

Monsieur,

L’antenne Corse de notre association dévolue à la cause animale, a vu passer il y a quelques mois, la publication concernant la création d’un aquarium à requin dans votre centre commercial au Leclerc Baleone d’Ajaccio, sur vos propres réseaux sociaux.

Nous avons été alertés et vous comprendrez aisément que nous ne pourrons pas laisser passer ce projet sans exprimer notre avis négatif. Nous gageons d’ailleurs que d’autres associations de protections animales ainsi que des citoyens lambdamanifesteront à nouveau leur désapprobation.

Les mentalités évoluent, la connaissance du monde animale s’accroît et la réflexion des citoyens concernant notre comportement face aux autres vies terrestres s’aiguise et se modifie.

Peut-être ne savez pas tous les problèmes rencontrés ces dernières années dans les centres tels que Marineland, lesquels sont montrés du doigt par le public qui ne cautionne plus ces pratiques d’enfermement pour un loisir éphémère quand leur emprisonnement se compte en longueur de vie. Il en est de même pour les cirques, qui tour à tour finissent par comprendre que l’exploitation animale a eu son temps, mais n’est plus apprécié comme auparavant. Ainsi, des pays entiers libèrent leurs animaux sauvages et des villes en interdisent la présence.

De surcroît, l’enseigne Leclerc n’a pas à vocation à faire du bénéfice en enfermant des animaux à vie, ce procédé d’appât jouant sur les aspects infantilisant de l’humain n’est donc pas à la hauteur des ambitions de l’humanité. Il est bien connu également que ce n’est pas une façon d’apprendre la vie des océans et des animaux marins aux enfants. Bon nombre de citoyens et associations le savent s’insurgent déjà, tant est si bien que sur la propre page Facebook du Leclerc Baleone la première annonce n’est restée qu’une heure, ils ont été forcés de l’enlever face aux réactions négatives des clients.

Nous souhaitons vivement que vous porterez un œil très attentif à ce sujet, et pour plus de connaissance, nous vous communiquons, un dossier scientifique constitué par MSRG, une association Ajaccienne spécialisée dans l’étude des raies et requins en méditerranée.

Souhaitant vivement vous entendre sur ce sujet et attendant réflexion en retour, veuillez recevoir nos cordiales salutations.

Laurence Constantin, Co-fondatrice.
Didier Bonnet, Co-fondateur.