Breaking News

#Corse – Angèle Manunta: « Je suis encore glacée d’horreur »

Trois semaines après avoir échappé avec sa fille et son mari à une tentative d’assassinat à Ajaccio, l’épouse de l’ancien dirigeant d’une société de sécurité livre sa reflexion sur l’escalade de la violence en Corse

Le 8 novembre dernier, Yves Manunta, gérant d’une société de sécurité, âgé de 49 ans, échappait à une tentative d’assassinat dans laquelle son épouse, Angèle, et leur fille de dix ans, Carla-Serena, étaient blessées par balles près de leur domicile au centre d’Ajaccio. « C’est un miracle, il y a eu au moins une cinquantaine de balles tirées », a raconté à Corse-Matin cet ancien militant nationaliste, blessé par balles en 1996, à Ajaccio, lors d’une précédente tentative d’assassinat et, plus récemment, relaxé par le tribunal correctionnel de Marseille dans une affaire d’abus de biens sociaux au sein de la Société méditerranéenne de sécurité (SMS) dont il fut un des dirigeants jusqu’en 2007.

Le premier enfant visé par des tueurs en Corse

Angèle Manunta, qui a fêté hier ses 48 ans, a été touchée par quatre projectiles de 7,62 mm. Sa fille a reçu une balle dans l’avant-bras, un éclat dans la jambe, et des décharges de chevrotine dans le flanc. Elle est le premier enfant visé par une tentative d’assassinat en Corse. Avec courage, sa mère a voulu prendre la plume pour qu’elle soit la dernière en Corse. En rejetant l’idée d’une vengeance. Voici des extraits de sa lettre.

Source et suite de la lettre

 

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: