X

(Unità Naziunale – 11 juillet 16h00) Hier, lundi 10 juillet, la délégation du Pays Basque ne s’est pas rendue à Paris pour rien. En déplacement pour évoquer le dossier des détenus basques avec les plus hautes institutions de l’État, ses membres en sont revenus très positifs.

Six ans après la Conférence internationale de paix d’Aiete, un peu moins de sept mois après Louhossoa et un peu plus de trois mois après le 8 avril, ce lundi 10 juillet est à ajouter aux dates clés de la résolution du conflit au Pays Basque. 

La présidente du mouvement Bake Bidea dresse son bilan de la journée d’hier, à Paris, durant laquelle une délégation du Pays Basque a pu mettre sur la table le dossier des détenus basques. Avec désormais une volonté de dialoguer et d’échanger sur ce sujet des deux côtés.

« C’était un premier pas important. Le Pays Basque s’est affirmé à Paris, auprès des instances, auprès de la presse. »

Selon la Président de Bake, Bidea, Anaiz Funosas, c’est un bilan positif pour plusieurs choses.

D’abord, on pense qu’il est important de rappeler que c’est la première fois que le Pays Basque porte [à Paris] la défense du processus de paix par une délégation large et plurielle constituée d’élus et de membres de la société civile.

(Mediabask) (Mediabask)

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)