Produits RIBELLI
X

(Unità Naziunale – 11 juillet 2017- 13h30) La CORSSAD était en liquidation judiciaire, des offres de reprises, dont celle de DOCTEGESTIO/AMAPA société spécialisée dans la reprise d’entreprises en difficultés.

Le délibéré devait, selon les informations, avoir lieu le mercredi 12 juillet… Un communiqué sur les pages Facebook de DOCTEGESTIO et AMAPA annonce la décision ce 11 juillet…

Le greffe parle d’« erreur de transcription », les syndicats crient au « manquement aux règles de procédure »… C’est en tout cas avec vingt-quatre heures d’avance sur le calendrier annoncé qu’a été révélée, hier, l’identité du repreneur du Corssad.


Revue de presse :

(Corse Net Infos) (France 3 Corse) (Corse Matin)


Les réactions :

(STC)


Consulté pour avis, l’administrateur provisoire – qui gère le Corssad depuis le mois de janvier – a donné sa préférence à deux repreneurs : l’UMCS (Union des mutuelles de Corse – Santé) et Doctegestio, un groupe implanté à Paris.

Des oppositions à ce projet de reprises

Lors de la réunion du 26 avril 2017 au Département de Haute Corse (concernant la situation du Corssad), avec l’ensemble des structures d’aide à la personne et l’ensemble des organisations syndicales représentatives dans le secteur, le STC s’était opposé à l’arrivée en Corse de l’AMAPA, filiale du groupe DOCTE GESTIO.

Pour le STC, AMAPA, filiale du groupe DOCTE GESTIO (holding hôtellerie, immobilier, médico social, santé) refuse malgré plusieurs demandes la potentielle création d’un comité d’entreprise au niveau local, mais le maintien d’un comité central d’entreprise regroupant plus de 3000 salariés. Les salariés Corses seraient donc noyés dans la masse, sans prise en compte de leurs spécificités.

U Rinnovu Naziunali, s’y opposait lui aussi, et demandait à la CTC, dans le perspective de la future collectivité unique, de se saisir de ce dossier et d’étudier la possibilité de créer un EP, établissement public territorial avec l’ ensemble des associations départementales d’aide sociale.

Mais aussi pour la CGT « la société Doc Gestio, serait potentiellement porteuse d’un climat social tendu »

« Tous s’accordaient à dire qu’il fallait privilégier l’offre local »


Voici le communiqué de DOCTGESTIO/AMAPA : 

« Le juge du Tribunal de Grande Instance de Bastia vient d’arrêter le plan de cession de l’association Corssad au profit de notre groupe.

Pour la seconde fois, Docte Gestio met un pied en dehors du territoire métropolitain.
C’est cette fois sur ce territoire accroché au milieu de la Méditerranée que l’on appelle « Île de beauté » et qui fait rêver ceux du continent.

Ce dossier était difficile. Des forces d’opposition nombreuses ont tenté d’influencer la décision pour faire chuter le groupe et ses responsables, utilisant des arguments pouvant aller jusqu’à en falsifier le fond.

C’est l’appui très fort de nos nouveaux collègues corses, associé à l’utilisation de toutes les compétences de notre groupe, pour montrer notre force et notre volonté, de faire participer Corssad à notre évolution vers une grande entreprise de l’économie sociale et solidaire, qui a permis cette décision.

Nous savions que nos amis corses étaient opiniâtres, nous le mesurons, et nous sommes très fiers de les avoir désormais pour collègues. C’est avec plaisir que nous leur ferons découvrir notre association, c’est aussi avec plaisir que nous viendrons les rencontrer en Corse.

Cette décision apparaît comme un symbole. Alors que la direction de notre groupe est malmenée par quelques détracteurs, voir la justice reconnaître les efforts quotidiens des 5000 salariés du groupe est réconfortant pour eux.

Bienvenue à nos nouveau collègues au sein de notre grande famille, ensemble nous serons encore plus forts pour nous mettre au service de nos protégés. »

DocteGestio


Et le communiqué du Directeur de DOCTEGESTIO

BONNE NOUVELLE

Chers tous et chères toutes

j’ai l’immense plaisir de vous informer que leTribunal de Grande Instance de Bastia a arrêté le plan de cession de la CORSSAD au profit de notre groupe.

Je pense immédiatement au collectif des salariés de cette belle association de Haute-Corse qui nous a soutenu dans cette reprise jusqu’aux marches du Tribunal de Bastia.

Je souhaite la bienvenue aux 335 salariés qui rejoignent notre groupe par cette décision.

Je les remercie de leur confiance en espérant ne pas les décevoir.

Merci également à tous mes collaborateurs proches qui ont travaillé sur ce dossier.

Un communiqué de presse plus détaillé vous parviendra dans la journée qui détaillera les activités, leurs lieux d’exercice et les principaux chiffres de l’association reprise.

Bonne journée à tous et toutes.

Bernard BENSAID –

Produits Ribellu