Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Le débat d’orientation budgétaire pour l’exercice 2012, en fait la préparation du budget de la CTC pour l’an prochain, s’est tenu jeudi à l’Assemblée de Corse. Ce débat, qui traditionnellement n’est pas soumis au vote, constitue quand même un moment fort dans la vie d’une institution, car c’est à cette occasion que se dessinent les grandes lignes de ce qui deviendra le budget de la collectivité de Corse pour l’année 2012. Paul Giacobbi a posé toutes les données du problème de manière simple et pragmatique et il en tiré les conclusions : du fait de la période de crise les dotations de l’Etat vers les collectivités locales seront au mieux stagnantes sinon en baisse. Toujours en fonction de la crise, le secteur bancaire est extrêmement frileux quant à l’attribution des emprunts aux collectivités, toutes les collectivités. Re crise encore avec la quasi impossibilité d’augmenter une nouvelle fois la fiscalité car on sait que les marges de manœuvre de la CTC sur ce plan là sont très faibles. Afin de résoudre la quasi quadrature du cercle, l’exécutif a fait réaliser une série d’études et apparemment un scénario a été retenu. Un scénario qui n’a pas fait l’unanimité, auprès des groupes nationalistes en tous cas et Paul Felix Benedetti, pour Corsica Libera nous a dit pourquoi.

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU