Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Le débat d’orientation budgétaire pour l’exercice 2012, en fait la préparation du budget de la CTC pour l’an prochain, s’est tenu jeudi à l’Assemblée de Corse. Ce débat, qui traditionnellement n’est pas soumis au vote, constitue quand même un moment fort dans la vie d’une institution, car c’est à cette occasion que se dessinent les grandes lignes de ce qui deviendra le budget de la collectivité de Corse pour l’année 2012. Paul Giacobbi a posé toutes les données du problème de manière simple et pragmatique et il en tiré les conclusions : du fait de la période de crise les dotations de l’Etat vers les collectivités locales seront au mieux stagnantes sinon en baisse. Toujours en fonction de la crise, le secteur bancaire est extrêmement frileux quant à l’attribution des emprunts aux collectivités, toutes les collectivités. Re crise encore avec la quasi impossibilité d’augmenter une nouvelle fois la fiscalité car on sait que les marges de manœuvre de la CTC sur ce plan là sont très faibles. Afin de résoudre la quasi quadrature du cercle, l’exécutif a fait réaliser une série d’études et apparemment un scénario a été retenu. Un scénario qui n’a pas fait l’unanimité, auprès des groupes nationalistes en tous cas et Paul Felix Benedetti, pour Corsica Libera nous a dit pourquoi.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – U dibattitu d’urientazioni bughjettariu pà u 2012, in fatti a priparazioni di u bughjettu di a CTC pà l’annu chì veni, s’hè tinutu oghji (ghjovi) à l’Assemblea di Corsica. Issu dibattitu, chì com’è sempri ùn hè micca prupostu à u votu, custitueghja quantunqua un mumentu forti ind’a vita di un’istituzioni parchì chì hè à st’uccasioni ch’elli si tracciani i grandi ligni di ciò ch’ellu divintarà u bughjettu di a Cullettività di Corsica pà l’annu 2012.. Paulu Giacobbi hà postu tutti i dati di u prublema di modu simplici è prammatica, è ni hà tiratu i cunclusioni : da u fattu di u periudu di crisi, i dutazioni di u Statu ver di i cullettività lucali sarani à u meghju listessu, o tandu nant’à a calata. Sempri in funzioni di a crisi, u settori bancariu hè assai debbuli pà ciò chì tocca à l’attribuzioni di l’imprestiti à i cullettività, tutti i cullettività. Torna è torna a crisi cù l’impussibilità guasgi tutali di fà crescia dinò a fiscalità parchì si sà i pussibilità di a CTC à issu nivellu quì sò veramenti pochi. Da risolva a quadratura guasgi sana di u chjerchju, l’Esecutivu hà fattu rializà una seria di studii è pari chì un scenariu sia statu ritinutu. Un scenariu chì ùn hà micca fattu l’unanimità, frà i gruppi naziunalisti in tutti i casi è Paulu Filici Benedetti, pà Corsica Libera, ci hà dittu parchì.

Nous l’écoutons.

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :