X
(Unità Naziunale – 4 juillet 2017) La Corse a disparu des radars des gouvernements français. Le 1er ministre l’a cependant évoquée par quelques mots lors de son discours de politique générale. Au vu de tant d’années de sacrifices et événements qui ont propulsé la Corse et sa lutte d’émancipation à la une des médias, et constitué depuis les années 70-80 un des sujets de préoccupation des divers gouvernants qui se sont succédé à la tête de “Etat français”,  ce “survol” de la “Question politique corse” semble hélas relever plus de la simple anecdote que de la prise en compte réelle de nos aspirations confortées électoralement depuis décembre 2015 par le peuple corse et confirmées par les élections législatives avec trois députés nationalistes corses sur quatre envoyés à l’Assemblée nationale française Pourtant pour la première fois le 1er ministre  a employé des termes qui nous interpellent  même si cela ne constitue guère une réponse réellement politique à la problématique nationale corse. Il a dit « Il y a eu un vote identitaire en Corse. On peut être intransigeant sur les principes en étant attentifs a la diversité et à la reconnaissance »… Diversité, oui nous sommes différents (au sein de l’ensemble français actuel) mais pas parce que nous sommes simplement une île, non nous sommes différents parce que notre identité de corses sur un territoire bien défini, l’île de Corse,  est consubstantielle de notre combat politique pour la reconnaissance de nos droits collectifs sur notre terre… et que notre identité de peuple doit rester au cœur de notre combat pour le peuple corse, sauf à devenir une population d’insulaires sur l’île de Corse… L’identité est au cœur de notre revendication nationale, sauf à ne donner de la Question corse qu’une dimension économique ou administrative. Reste à le reconnaître « politiquement  » avec toutes les conséquences politiques que cela implique, puisqu’il a parlé de « reconnaissance » ! L’identité au cœur de tout projet pour la Corse demain.. Une langue, une culture, une identité, une terre, des droits collectifs.. pour le peuple corse, comprenant les Corses d’origine et toutes celles et ceux qui veulent sincèrement s’intégrer en participant tous ensemble à la construction d’un avenir commun sur la terre de Corse… Comment peut-on comprendre aujourd’hui le pourquoi de la contestation corse et du peuple corse, au-delà des habituels questions sur l’économie ou les Institutions ? La problématique de l’identité de la Corse et des Corses nous semble essentielle si l’on veut -alors que la mondialisation exerce

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet