Breaking News

#Corse – 2011 – Dumenicu Tognotti, militantu culturale è puliticu si n’hè andatu.

(Article de décembre 2011) Dumenicu TOGNOTTI si n’hè andatu u 2 di dicembri di u 2011 à l’ità di sessanta ottu anni. L’isciuta di casa si farà luni u 5 di dicembri di u 2011 à una ora è mezu di u dopu meziornu in casa soia in Portivechjacciu. A missa sarà data u ghjornu stessu à 2 ori in Ghjesia Sant’Andria di Lecci, suvitarà l’intarru in campusantu di Pacciunittuli. 

Homme de culture, militant politique, créateur, fondateur du Teatru Paisanu, Dumenicu Tognotti marqua le théâtre corse de ces quarante dernières années.

Dumenicu Tognotti, né en 1943, journaliste, militant culturel et politique de la première heure (son père, Jules Tognotti,  était proche du Front di u Populu Corsu (FPC) puis du Partitu Populari Corsu (PPC)),  rédacteur d’U Ribombu, écrivain, il met en scène des pièces de théâtre à partir des années 70, en plein effervescence du Riacquistu (1970 : L’heure est au riacquistu, c’est-à-dire à la réaproppriation pleine et entière mais également à l’aggiornamento d’une langue, d’une culture, d’une histoire et d’une mémoire mutilées). Dirigeant du Partitu di u Populu Corsu per l’Autonomia (PPCA) en 1974.

Il crée avec Valentini Savieru, le Teatru Paisanu, formation avant gardiste,  au début des années 70 (1972) :

-1973: U Fiatu (le souffle) (Avec cette pièce il traduit la volonté de la jeunesse corse d’en finir avec une image folklorisante que le colonisateur français donnait de la Corse.)

-1974: A Rimigna (la mauvaise herbe) (Dumenicu Tognotti, créée cette oeuvre à Corti durant l’Università d’estate 1974,  le 9 août 1974 plus exactement, Kyrn décrira dans un article, le souci de rattacher la forme culturelle à la structure communautaire: « Le peuple-acteur, le conteur, le rythme même de la vie insulaire avec ses chants, ses rites, ses danses: le langage emprunté au rituel chrétien, le symbolisme du drapeau national, la communion directe avec le public… »Issue du peuple la culture retourne au peuple (sous la plume de R.Coti)). A Rimigna fait figure d’évènement littéraire, esthétique et socio-politique)

-1980: A Cabbia (la cage) (Réalisée alors qu’une trentaine de patriotes corses croupissent dans les goeles coloniales françaises, il voulait réveillé les consciences passives des corses qui commencaient à s’habituer à la répression coloniale)

-1981: Innò (Non!) (élaboré lors de l’avènement de Mitterand, afin de rappeler que la demande de libération de tous les patriotes corses emprisonnés, et l’espoir d’une démocratie, ne devaient en aucun cas occulter la dimension politique de la LLN)

-1982: Prima tù (Toi, avant tout) (présentée la première fois au théatre Kallyste à Aiacciu en juillet 82 et aux Ghjurnate Internaziunale)

-1984: Soli di sogni (des soleils de rêves)

Le projet de Dumenicu Tognotti était de produire un théâtre Naziunale, totalement inclus dans la Lutte de Libération Nationale du peuple corse, en vue de l’indépendance. Le tehatre corse doit renouer avec un imaginaire collectif, faire apparaitre les fondements de l’identité, et jouer par là un role libérateur. U fiatu et plus en encore A Rimigna, qui évoque la répression française au Niolu en 1774, affirment la valeur de la résistance. 

Auteur, avec Toni Casalonga, de In Paradisiu, qui obtient le Prix de Corse en langue corse, attribué par la CTC, en 1994. Ce livre, composé de sept peintures de Tonì Casalonga où s’enroule la poésie en langue corse de Dumè Tognotti, rend à la Méditerranée une part de son patrimoine symbolique, et propose un recueil de textes illustrant les intuitions des auteurs sur cette question.

Il écrit en 2010, Par-delà le Théâtre – Culture et politique en Corse (1972-1991). En Corse, les années 1970 ont été qualifiées de riacquistu, de réappropriation. Alors que certains acteurs culturels contemporains se réclament encore du riacquistu, il était temps de réexaminer l’idéologie du mouvement, d’exercer un retour critique sur une situation politique marquée par des revendications identitaires qui se sont manifestées tant par la lutte de libération nationale que par des expressions culturelles. Avec le recul d’une quarantaine d’années, se justifiait un regard désintéressé et débarrassé de l’émotionnel sur les différents évènements, politiques et culturels, de l’époque. Mais il fallait que des acteurs de ces mouvements le fassent. C’est l’objet de ce livre, en quelque sorte raconté par Dumenicu Tognotti, fondateur de teatru paisanu.

6 Mars 2005 : Dumè Tognotti est élu au Cunsigliu du mouvement Corsica Nazione Indipendente.

2008 : Membre de Corsica Libera et rédacteur d’U Ribombu

Juillet 2010 : Action de Corsica Libera  à  Punta D’oru. Ce lieu à valeur de symbole (ndlr : presque une date anniversaire de l’affaire de la villa Clavier le 30 août 2008) stigmatise les dérives et met en exergue la main basse faite sur notre terre. Le problème du foncier en Corse est fondamental. Il est lié à la survie du peuple corse… Aujourd’hui, nous ne sommes pas loin du point de non-retour. Nous sommes venus aujourd’hui à Cala Purcina (Punta d’Oro) pour honorer Olivier Sauli qui a été arrêté. Il est la victime d’une vengeance d’État alors qu’il est toujours en première ligne pour dénoncer cette spéculation… Il a montré Cala Purcina comme l’exemple à ne pas suivre et il y a partout en Corse des Cala Purcina…», a expliqué Dumè Tognotti

5 Décembre 2011 : Au moment de la levée du corps à son domicile, c’est Marie Claude Branca qui lui a rendu un premier hommage au nom de Corsica Libera. Elle a lu une lettre en langue Corse écrite par Olivier Sauli. Dans la foulée, c’est un commando du FLNC qui a rendu un hommage militaire à Dumenicu Tognotti. Devant le cercueil recouvert d’un drapeau TESTA MORA, cinq homme cagoulés et armés ont tiré plusieurs salves, avant de disparaitre dans la foule. La cérémonie religieuse a été célébrée par l’Abbé Constant, il a été inhummé à Paccionittoli sur la commune de Zonza.

« Et le théâtre me paraît être le lieu de la réconciliation du corse avec lui-même.’ Dumenicu Tognotti


Sources :

(Cronica di Corsica)

(Histoire de la langue Corse)

Liens d’articles du Ribombu

http://www.uribombu.com/sine_corse2509007.htm

http://www.uribombu.com/repression_corse947521.htm

http://www.uribombu.com/congres_corsica_libera694158.htm

http://www.uribombu.com/illusion_reformiste247563.htm

http://www.uribombu.com/internationale_corse201794.htm

http://www.uribombu.com/terre_corse3010206.htm

http://anazione.com/universita_riacquistu.htm

http://www.uribombu.com/naissanceflnc.htm

http://www.uribombu.com/resistenza_corse374961.htm

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: