X

Le débat interne initié par le Collectif des prisonniers politiques basques (EPPK) a donné lieu à un résultat net et clair : la participation a été de 87,2% et les votes en faveur du document de base qui dresse une feuille de route pour parvenir à des rapprochements et des libérations de détenus ont atteint 73,4%.

A la veille de compléter ce texte et élire une nouvelle direction, une nouvelle étape s’ouvre.

Le Collectif des prisonniers politiques basques (EPPK) a approuvé à une grande majorité le document de base de son débat interne, avec 221 voix pour et 42 contre. Un débat qui ouvre le champ à des options inédites jusqu’à présent avec pour objectif de résoudre point par point la question carcérale avec le retour des détenus chez eux. Conséquence : la « phase de résistance » est désormais dépassée, selon le document lui-même.

Dans un communiqué remis à Gara, EPPK détaille ainsi tous les résultats de ce débat dans un exercice de transparence aussi nouveau. Il rappelle que la dispersion des détenus rend impossible le succès d’un consensus total entre eux. Il souligne tant le très fort taux de participation (87,2%) que le soutien à la proposition formulée par la direction (73,4% de oui, 14% de non, près de 6% de votes blancs et 6,6% restants qui ont préféré ne pas se prononcer).

La suite à lire sur le site MEDIABASK (<– lien ici)

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)