Produit CORSU E RIBELLU

X

A Cunsulta di a Ghjuventù Corsa tient à dénoncer l’acharnement de l’Etat français face à la jeunesse Corse.

Ce matin, notre secrétaire Baptiste Maestracci, Guillaume Amadei, ainsi que Yohann Hemery étaient en attente de leur demande de libération conditionnelle. La pseudo-justice de l’Etat leur a répondu de manière négative et a encore une fois joué la sourde d’oreille à la volonté du peuple corse et de sa jeunesse à rentrer dans un climat de paix sur l’île.

Ce n’est pas en incarcérant notre jeunesse semaines après semaines que nous pourrons croire que l’état colonial nous tend la main vers l’apaisement, bien au contraire il montre la sa volonté de maintenir un climat tendu sur l’île et ainsi continuer d’exercer sa répression qu’elle semble tant apprécier.

Ce sont donc de jeunes étudiants qui seront dans l’incapacité de passer leurs examens dans de bonnes conditions et surtout privés de leur jeunesse en la passant actuellement derrière les barreaux.

L’avenir du peuple corse passe par sa jeunesse et ce n’est pas en prison que celle-ci participera à l’émancipation de son île et l’Etat en a bien conscience.

C’est pour cela que nous nous appelons à une prise de conscience du peuple corse et à se mobiliser pour lutter face à cette répression.

A Cunsulta di a Ghjuventù Corsa
30 mai 2017