Produit CORSU E RIBELLU

X

(30 mai 2017) La demande de remise en liberté a été examinée ce mardi au palais de justice de Bastia. 

Les demandes de remises en liberté de Battì Maestracci, Guillaume Amadei et Yohan Hemery ont été refusées. Ils restent incarcérés à Borgo.

(France 3 Corse)

11 prisonniers en grève des plateaux, 1 en grève de la faim

Suite de la grève des plateaux : 2 prisonniers rejoignent les 9 autres, Pascal Pozzo di Borgo et Serge Poilblan


(29 mai 2017) conférence de presse d’A Cunsulta di à Ghjuventù Corsa en soutien à son secrétaire, Baptiste Maestracci.

Grève des plateaux repas à Borgu et à Meaux

Antone PES et Cédric COURBEY à la prison de Meaux, Contadini Paul-AndréHemery YohanMaestracci BaptisteSantoni CarluTomasini Stefanu et Verdi Ghjiseppu-Maria à la prison de Borgu sont en grève des plateaux repas en soutien à Guillaume Amadei

(Corse Net Infos)

En garde à vue!

Guillaume Amadei en détention provisoire depuis le 11 mai, est en garde à vue depuis ce matin)


(27 mai 2017) En détention provisoire depuis le 11 mai, ces deux jeunes protestent contre leurs conditions d’incarcération. Deux des trois jeunes sont pour le premier, selon les sources, en grève de la faim et le second en grève des plateaux.  Baptiste Maestracci par soutien à Guillaume en grève de la faim, est en grève des plateaux repas.


(26 mai 2017Guillaume Amadei, en grève de la faim, demande son placement dans une véritable unité, il est pour l’instant obligé de rester au sein de « l’unité des arrivants ». Il ne peut ni cantiner, ni sortir de sa cellule plus d’une heure par jour.

Revue de Presse

(Corse Matin) (Corse Net Infos) (France 3 Corse)

Les réactions et soutiens

(PNC) (Sulidarità) (Corsica Libera) (CGC) (GI) (GP) (U RINNOVU NAZIUNALI)


(24 mai 2017) Mis en examen dans le dossier dit des « cocktails Molotov de Corte » et placés en détention provisoire le 11 mai, B M, G A et Y H demandent à être remis en liberté.

Les trois jeunes hommes, suspectés d’avoir préparé et/ou utilisé des engins explosifs lors de manifestations ayant débordé à Corte entre les mois de février 2015 et de mars 2017, ont plaidé leur cause ce 24 mai devant la justice.

La juridiction chargée de se pencher sur la question, puisque l’enquête est toujours en cours, rendra sa décision mardi prochain, le 30 mai.

Le ministère public a, sans surprise, réclamé le maintien en détention des trois mis en cause estimant que les faits étaient « graves et répétés » et qu’il existait un risque de concertation entre eux et des « suspects non encore identifiés », ainsi qu’un risque de réitération de l’infraction.

Revue de Presse

(Corse Matin)


(11 mai) Suite à plusieurs arrestations dans les cadre de cinq dossiers, sept jeunes hommes ont été mis en examen, pour association de malfaiteurs, fabrication d’engins explosifs, et pour certains pour dégradations par usage d’engins incendiaires et pour violences sur forces de l’ordre. Parmi ces sept personnes, trois d’entre elles ont été placées en détention provisoire, les quatre autres étant placées sous contrôle judiciaire


(10 mai) Des personnes (7 personnes pour un derby et 12 pour des manifestations) ont été placées en garde à vue (suite interpellations et ou convocations) dans les locaux de la gendarmerie à Ghisonaccia et Borgo dans le cadre de deux enquêtes sur 6 dossiers.