X

Trois hommes ont été condamnés hier à des peines de prison ferme pour des faits remontant à l’année 2010. Une audience qui a suscité des protestations vigoureuses des avocats de la défense

Une affaire menée durant un an par un juge d’instruction qui se retrouve en queue d’audience des comparutions immédiates. Cela n’est pas banal. Mais, au bout de compte, les investigations menées par la police judiciaire ne sont pas allées beaucoup plus loin que l’écume d’un trafic. Trois hommes étaient cités hier. Omar El Halali, Rachid Aït El Yazid (détenu à l’audience) et Selim Hadami (absent).

Tout avait pourtant bien débuté le 19 août 2010. Avec une saisie record des douanes à la sortie du bateau en provenance de Marseille. Omar El Halali, marin saisonnier de la SNCM était interpellé avec un sac contenant 1780 grammes d’héroïne, 60 grammes de cocaïne et une quantité de résine de cannabis. Le marin de 35 ans reconnaissait avoir « fait la mule »à quatre reprises pour des hommes qui l’avait sollicité en raison de son métier et qu’il refusait de désigner. Des faits délictueux qu’il expliquait par « des problèmes d’argent ». Une position qu’il conservait à l’audience où il comparaissait libre après 14 mois de détention provisoire.

 

Suite et source de l’article

 

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)