Breaking News

#Corse #interpellation100517 « 7 mises en examens, 3 incarcérations »

(Vendredi 12 mai 2017 08h00) Suite à plusieurs arrestations dans les cadre de cinq dossiers, sept jeunes hommes ont été mis en examen, pour association de malfaiteurs, fabrication d’engins explosifs, et pour certains pour dégradations par usage d’engins incendiaires et pour violences sur forces de l’ordre.

Parmi ces sept personnes, trois d’entre elles ont été placées en détention provisoire, les quatre autres étant placées sous contrôle judiciaire.

Les sept jeunes gens, qui nient les faits, seraient selon la presse des proches du syndicat étudiant nationaliste Ghjuventù Indipendentista (GI) et du groupe de supporters Bastia1905.

L’enquête porte sur cinq faits commis entre le 14 février 2016 et le 22 mars 2017 à Corte (Haute-Corse).

Le 14 février 2016, 61 cocktails Molotov avaient été découverts à l’issue d’une manifestation organisée en soutien à des supporters du club de Bastia interpellés.

Le 17 novembre 2016, la sous-préfecture de Corte avait essuyé un jet de cocktails Molotov.

Décembre 2016 Deux agences bancaires étaient dégradées et des gendarmes mobiles étaient la cible de cocktails Molotov après une manifestation de jeunes nationalistes.

Le 22 mars 2017, plusieurs cocktails Molotov avaient été lancés, toujours contre la sous-préfecture de Corte.

(Alta Frequenza) (RCFM) (France 3 Corse) (Corse Matin)


Les réactions et soutiens après les incarcérations

(Ghjuventù Indipendentista) (Femu a Corsica) (Cunsulta di a Ghjuventù Corsa) (Associu Tocca à Noi)

Soutien du STC

« Ils n’ont rien dans leur arsenal impérial tout entier qui puisse briser l’esprit d’un Irlandais si celui-ci ne veut pas être brisé. » (Bobby Sands) Femu la nostra sta parola è più chè mai sustenimu a nostra giuventù, sintinella di u nostru avvene… Le soutien inconditionnel à notre jeunesse doit être plus que jamais une valeur fondamentale dans la lutte qui nous oppose au pouvoir colonial, à ses valets locaux et à ses forces de répression ! Libertà per tutti !!! Evviva a Lotta di Liberazione Naziunale

Soutien d’A Mossa Paisana

A mossa paisana vole purtà u so sustegnu a i ghjovani corsi arrestati ! Ci hè di sicura una vulintà d’ingattivisce à situazione ch’un si po micca accità !

Soutien du Groupe L’Arcusgi

A l’alba, un nucente da li soi hè sradicatu Senz’un’ affollu è nisun’difesa. Torna una volta, l’onore hè disprizzatu E d’un populu sanu si sente l’offesa…! Di populu l’idea ùn si po’ inchjustra Un s’azzitt’una voce chi mughja libertà Più cresce a ripressione, più lotta piglia forza Ùn si sguass’una storia, ùn si schis’una lingua. . SULIDARITÀ !



(Jeudi 11 mai 2017 12h00) Depuis le « dépôt des armes et la sortie progressive de la clandestinité » par les militants du FLNC UC en juin 2014, le nombre d’interpellation explose, surtout en 2017…

+ de 100 interpellations depuis juin 2014, dont +de40 rien qu’en à peine 5 mois en 2017 dont une grande partie concerne la jeunesse corse, qu’elle soit militante ou pas, donnant lieu le plus souvent à des mises en examens, voir des incarcérations. (+130; 42 en 2017, 30 en 2016, 70 entre 2014 et 2015)

Début Mai 12 personnes interpellées – Début Mars entre 15 et 19 personnes avaient été interpellées – 11 en février.

Enième procès de la jeunesse #Corse – verdict – « relaxe, ferme et sursis »



(Jeudi 11 mai 2017 11h00) Conférence de presse des Présidents Talamoni et Simeoni suite à ces interpellations. 

« Qu’on ne nous oppose pas l’indépendance de la justice, on a tous fait du droit ici. Ce cycle répressif est aussi le fruit d’un choix politique qui marque le refus du dialogue », a affirmé Simeoni lors d’une conférence de presse donnée avec le président de l’Assemblée Jean-Guy Talamoni.

Les présidents nationalistes de l’assemblée et de l’exécutif corse Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni ont exprimé aujourd’hui leur soutien à une dizaine de jeunes nationalistes interpellés hier pour leur implication présumée dans des incidents fin 2016, dénonçant un « cycle répressif ».

(Alta Frequenza) (France 3 Corse) (Corse Net Infos)

Gilles Simeoni « Nous dénonçons également la logique répressive visant manifestement à replonger la Corse dans une logique de conflit »

Gilles Simeoni « La majorité territoriale dénonce solennellement les vagues d’interpellations répétées contre de jeunes Corses et la logique répressive visant manifestement à replonger la Corse dans une logique de conflit. »

Jean-Guy Talamoni : « Après les arrestations de ces dernières semaines, il faut rompre avec ce cycle infernal qui entretient un sentiment d’injustice »

 



(Jeudi 11 mai 2017 08h00) Au total, 12 personnes avaient été interpellées ou convoquées mercredi avant d’être placées en garde à vue à Ghisonaccia et Borgo, en Haute-Corse, dans le cadre de deux affaires instruites, sur commission rogatoire, par un magistrat bastiais.

5 jeunes ont été remis en liberté mercredi soir. Les 7 autres personnes devraient être présentées dans la journée à un magistrat instructeur. 

L’une des enquêtes concerne la découverte il y a plusieurs mois de cocktails molotov à proximité de la sous-préfecture de Corte (Haute-Corse), l’autre les violents incidents qui avaient éclaté le 15 décembre 2016 dans la même ville après un rassemblement de soutien à des supporters du SC Bastia.

Corte : les lycéens soutiennent leur camarade Pasquà

Interpellé mercredi matin à Corte, le jeune lycéen de 18 ans, Pasquà, devait être présenté ce jeudi après-midi à un juge d’instruction dans l’affaire des jets de cockails Molotov lancés contre la sous-préfecture de Corte en mars dernier.

Ses camarades du lycée Pascal-Paoli de Corte se sont rassemblés dans la cour de l’établissement et ont déployé une banderole demandant sa libération.

(France 3 Corse) (Alta Frequenza) (Corse Matin) (Corse Net Infos) (Corse Matin)



(Mercredi 10 mai 2017 19h00) Des rassemblements ont eu lieu en Corse dans divers rughjoni :

FIUM’ORBU

BALAGNA

 PORTIVECHJU



Les soutiens et appels au(x) rassemblement(s)

(PNC) (Sulidarità) (Ghjuventù Indipendentista) (Corsica Libera) (Rinnovu Naziunali) (Ghjuventù Paolina) (Ghjuventù Naziunalista) (A Manca) (Tocca à Noi) (Paul-Félix Benedetti) (Cunsulta di a Ghjuventù Corsa)



La presse

(France 3 Corse) (Corse Matin) (RCFM) (Corse Net Infos) (Alta Frequenza)



(Mercredi 10 mai 2017 10h00) Dans la continuité répressive, la justice coloniale traite le dossier de la jeunesse corse de la même manière qu’il le traitait sous l’ancien gouvernement Hollande.

Des personnes (7 personnes pour un derby et 12 pour des manifestations) ont été placées en garde à vue (suite interpellations et ou convocations) dans les locaux de la gendarmerie à Ghisonaccia et Borgo dans le cadre de deux enquêtes sur 6 dossiers.

Principal mouvement politique ciblé, A Ghjuventù Indipendentista, qui dans un communiqué dénonce cette rafle et cet acharnement en appelant à un soutien devant le casernement militaire de Borgu.

Les supporters de Bastia 1905 seraient aussi dans le collimateur de la répression.

D’autres rassemblements sont par ailleurs envisagés devant les préfectures et sous-préfectures de la région, à Corte, Calvi, Ajaccio et Bastia par l’Associu Sulidarità qui prend en charge les prisonniers politiques.

Les audiences au tribunal se tiennent les mardi et jeudi.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: