Produits RIBELLI
X

Le nouveau président de la République française est Emmanuel Macron. Il y a eu de nombreuses abstentions, votes blancs ou nuls marquant la réalité d’une fracture multiforme dans l’Hexagone.

En Corse , l’abstention est record (36 %) il y a de nombreux nuls et votes blancs. Les fractures sociales/sociétales y revêtent désormais depuis ces dernières années de nombreux aspects communs à l‘Hexagone (urbain/rural notamment, chômage, précarité,  sans oublier les peurs inhérentes à l’immigration et aux problèmes réels ou supposés qu’elle provoque et induit, avec la perte de confiance dans le politique et la politique) mais s’y ajoutent aussi nombre de raisons spécifiques (colonisation de peuplement – perte des repères traditionnels d’une société rurale explosée par la modernité et la mondialisation, avec pour conséquences l’isolement, un sentiment d’abandon, les difficultés pour les soins, le logement, l’emploi, la formation, les transports, le poids pris désormais par le numérique, (la liste n’est pas exhaustive). Des tristes réalités qui s’imposent et que les nationalistes se doivent de cerner, d’analyser et de prendre en compte en réfléchissant à des solutions originales, spécifiques adéquates.

Le score du FN est désormais (au-delà de la colonisation de peuplement qui y est pour beaucoup – 19000 nouveaux inscrits en cinq ans sur l’île, dont une majorité de nouveaux arrivants et très peu de Corses), une réalité qui s’impose et les nationalistes corses se doivent d’aller au-devant des Corses (notamment dans nombre de quartiers  “défavorisés” de nos villes et dans nombre de villages en déshérence) pour discuter, écouter et surtout proposer d’autres solutions alternatives que ce vote – refuge du FN, signe de désespoir,  de fuite en avant et surtout d’impasse pour l’avenir de la Corse. D’autant que parmi ces électeurs corses (dont beaucoup de jeunes) se trouvent aussi des électeurs nationalistes du 15 décembre 2015 ! Sinon après la victoire du 15 décembre 2015, la principale opposition au nationalisme sera ce FN qui est à l’opposé de tout ce qu’espère pour notre Corse la mouvement national… mais pour cela il faut arrêter de jouer les autruches, ou pire d’ adopter face au FN les mêmes arguments et surtout les mêmes réponses ou pseudo-solutions préconises par la droite et la gauche française avec de recettes (emplâtres sur des jambes de bois) qui ont échoué dans l’Hexagone et qui expliquent la progression de l’extrème-droite, le FN se renforçant au fil des scrutins par leurs erreurs et leur non-prise en compte des besoins même élémentaires et des espérances des citoyens et du peuple au-delà des intérêts des banques, des puissances financières et du Cac 40.

 Résultats globaux en France

Emmanuel Macron – En Marche! – 67,13 %  (2 452 414 voix)

Marine Le Pen – Front National32,87 %  (1 200 824 voix)

Participation 76,49 %

  • Inscrits: 5 414 600
  • Abstentions: 23,51% (1 273 000 inscrits)
  • Votants: 76,49 % (4 141 600 inscrits)
    • Dont exprimés: 67,47 % (3 653 238 votes)
    • Dont blancs ou nuls : 11,79% (109445 votes)

Résultats globaux en Corse

Participation : 64,02 %
Emmanuel MACRON – En marche ! 51.48 %  67 241 votes
Marine LE PEN – FN : 48.52 % 63 378 votes
Votes blancs – 8,67 % 12 968 votes
Votes nuls – 4,00 % 5 982 votes
Population 310 827 habitants (Données Insee 2009)
• Inscrits 75,16 % 233 633
•Votants 64,02 % 149 569
•Abstention 35,98 % 84 064
•Exprimés 55,91 % 130 619

1- Abstentions : 84 064 (35,98 % des inscrits)
2- Emmanuel Macron : 67 241 (28,78 % des inscrits )
3- Marine Le Pen : 63 378 (27,13 % des inscrits)
4- Blancs : 12 968 (5,55 % des inscrits)
5- Nuls : 5 982 (2,56 % des inscrits)

Abstentions plus blancs plus nuls = 103 014 électeurs sur 233 663 inscrits

1er Tour : Marine Le Pen : 43 041 voix –
Emmanuel Macron : 28 528 voix
2ème Tour : Emmanuel Macron : 67 241 voix
Marine Le Pen ; 63 378 voix
Marine Le Pen gagne 20 337 voix
Emmanuel Macron gagne 38 713 voix

La suite sur ce lien ici

Produits Ribellu