Produit CORSU E RIBELLU

X

En amont du second tour des élections présidentielles, le MRS dénonce les incohérences et le non sens démocratique du scrutin présidentiel français.

Les deux candidats « reçus », suite au premier, ne représentent que 16% et 14% de la population active. L’un des deux se targuera demain de posséder les quasi-pleins pouvoirs et imposera son propre programme.

La cinquième République repose sur l’élection du président « providentiel »… Avons-nous donc besoin d’un sauveur ? Drôle de conception à laquelle nous n’adhérons pas.

Ce système unique en Europe risque dans sa dérive de nous entraîner dans une situation dangereuse. Est-ce le destin de la France de s’engager dans une trajectoire dictatoriale, comme l’ont connu dans une époque assez proche certains de nos voisins européens (Espagne, Grèce…) ?

La voie que nous souhaitons est celle de l’équilibre et de la bienveillance. Elle passe par le développement d’une démocratie « réelle » : participative et déconcentrée, comme l’ont mise en place les Etats voisins avec des gouvernements de coalition qui acceptent de prendre en compte les différents aspirations de la population.

Face à cette « monarchie républicaine » dans laquelle nous vivons, la mise en oeuvre d’un contre-pouvoir régional réel, au sein d’un territoire Savoie-Mont-Blanc Gex et Bugey est aujourd’hui une urgence.

Dans la situation actuelle, nous devons néanmoins faire barrage au pire.

La sortie de l’Europe et de l’Espace Schengen aurait des conséquences catastrophiques pour la Savoie, dont l’économie est basée sur les échanges frontaliers, touristiques et industriels. Nos valeurs fédéralistes et humaines nous incitent à faire bloc sans hésiter contre Marine Le Pen, candidate violemment opposée à toute diversité de vie, de pensée et à toute forme d’émancipation régionale.

Laurent BLONDAZ ,

Président du Mouvement Région Savoie