X

Dans ce communiqué authentifié envoyé au Magazine Corsica, le FLNC indique que le »Vendredi 28 octobre, un de nos commandos, lancé à sa recherche dans la région de Moriani, a procédé à l’élimination physique de Christian Leoni, responsable du groupe mafieux, auteur de l’assassinat de notre militant Philippe Paoli » Christian Leoni, 49 ans, assassiné à Moriani était présenté comme un proche de Feu Francis Mariani, chef présumé du gang de la Brise Mer.

Le FLNC poursuit par ces explications : « si nous sommes intervenus par la force, c’est que nous y avons été contraints. Nous avons répondu militairement avec toute la détermination qui s’imposait après la mort de notre militant, dont le seul tort était de s’investir dans le développement de son entreprise ».

Avertissement

Le FLNC prévient qu’elle tenait « à mettre en garde tous groupes ou individus mafieux qui attenteraient à la vie d’un militant nationaliste, qu’après enquête et identification du ou des auteurs, notre réponse sera implacable »

Le FLNC a mis ses menaces à exécution

Après l’assassinat de Charles-Philippe Paoli, survenue de 29 Juin à Folelli, le FLNC avait réagi lors d’une conférence de presse. Le FLNC avait menacé ceux qui « ont accompli cet acte n’ont pas mesuré sa portée, ni ses conséquences ». Charles Philippe Paoli était membre de Corsica libre et proche de Charles Pieri.

28 attentats revendiqués

le FLNC revendique également 28 attentats contre des villas, qualifiées de « colonisation du peuplement », 5 actions commandos et 5 autres contre « des monopoles d’Etat et multinationales » (intérêts d’EDF et de Kyrnolia en Corse).

alcudina. fr

 

 

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)