X

A Ghjuventù Indipendentista dénonce l’attitude du groupe Les Républicains à l’Assemblée de Corse à la veille de la séance publique des 27 et 28 avril.

Les élus de droite y présenteront deux motions avec demande d’examen prioritaire concernant la perturbation du meeting de Marine Le Pen à Aiacciu du 8 avril dernier et les débordements autour du match entre le Sporting Club de Bastia et Lyon.

Concernant le meeting de la candidate du FN, la motion des Républicains condamne « le sectarisme, l’intolérance voir la violence » de l’action que notre mouvement a mené aux côtés d’autres jeunes indépendantistes.

Alors que Marine Le Pen est au second tour de l’élection présidentielle française, les mots utilisés par les élus de la droite ressemblent, à s’y méprendre, à un soutien au Front National.

A Ghjuventù Indipendentista condamne ces petites manœuvres politiciennes et appelle tous les élus attachés à la démocratie et à la politique au sens noble du terme à rejeter cette motion.

Le sectarisme, l’intolérance et la violence sont la définition de ce qu’est le FN, parti dont certains militants ont frappé des jeunes corses au palais des congrès d’Aiacciu, allant jusqu’à gifler une jeune fille.

Concernant la motion relative aux incidents autour du match Bastia – Lyon, Les Républicains demandent à l’Assemblée de Corse de « condamner les débordements irresponsables » qui auraient été commis par des « hooligans ».

Pour notre part, nous ne pensons pas que la jeunesse corse compte des « hooligans » parmi ses rangs.

Là où Les Républicains voudraient créer une division au sein du Peuple Corse, nous encourageons les dispositions prises pour l’éviter.

La réponse aux incidents aillant émaillé le match Bastia – Lyon réside dans le dialogue et non dans la condamnation tous azimuts.

A nostra cuscenza hè resistenza !
Ghjuventù Indipendentista
27 avril 2017

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)