X

Le président de la République française sera élu par les français. Les mä’ohi s’abstiendront.

En 2007, alors que le Tävini faisait campagne pour le Parti Socialiste en la personne de Mme Ségolène Royal, il y a eu un taux record de participation en Polynésie de 74,67 % de votants ! Soit seulement 25,33% d’abstentions.

Samedi 22 avril 2017, l’abstention a explosé à 61,06 % soit 124 527 abstentionnistes. Il en aurait été ainsi différemment le samedi 22 avril 2017 si ma candidature à cette élection avait été validée, ou si nous avions mené campagne pour un candidat qui en vaille la peine.

Au contraire de l’Espagne et d’autres Etats dans lesquels le vote blanc est réellement comptabilisé, la France ne reconnaît pas la valeur de ces bulletins. Au contraire des 1754 votes blancs et 2038 votes nuls qui ne sont pas comptabilisés dans les « votes exprimés », les abstentionnistes, eux, se sont exprimés clairement et en masse.

Ils ne se reconnaissent pas dans l’élection du Président des français.

C’est pourquoi nous maintenons notre consigne de vote, votée après débats lors du Congrès du Tävini huira’atira du 25 mars 2017 : ABSTENTION au second tour.

Laissons les français choisir leur futur Président. Le vote des maohi ne changera pas ce choix, c’est mathématique. Quand bien même nous voterions à 100% pour l’un ou pour l’autre, c’est de toute façon le corps électoral métropolitain qui élira son président dans 2 semaines.

Alors faisons des actions utiles pour notre Pays et nos familles le 6 mai 2017, plutôt que participer à un simulacre de démocratie.

Tāvini Huira’atira nō te Ao Mā’ohi – FLP
24 avril 2017

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)