X

32% d’abstention en Corse, au 1er tour de la Présidentielle, l’appel du Mouvement National a été partiellement entendu par l’électorat.

Deux remarques sur le scrutin :

  • Dans une Corse, marquée à Droite, le vote Fillon s’est perdu et décomplexé vers l’extrême Droite. La frontière étant, au demeurant, souvent poreuse entre électorats des deux camps.
  • Le score de Le Pen à 28% montre que, malgré la victoire historique de décembre 2015, les nationalistes n’ont pas encore réussi à impulser totalement, dans les mentalités, des idées nouvelles, généreuses et corses.

Dans le cadre d’une véritable construction nationale de la Corse de demain, notre conscience politique en tant que peuple reste à parfaire et la fameuse « bataille des idées » n’est pas encore gagnée.

Le Mouvement National, dans son ensemble, doit être la solution et la réponse politique aux attentes des Corses, pour leur éviter, à l’avenir, d’avoir encore à faire un choix français éventuel entre une fachiste et un ultra libéral.

PAUL FELIX BENEDETTI
24 avril 2017

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)