X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Ce samedi 22 avril 2017, près de deux cents personnes se sont rassemblées devant le centre pénitentiaire de Borgo à l’appel de l’Associu Sulidarità pour demander la concrétisation du rapprochement de Cédric Courbey, Antoine Pes et Pascal Pozzo di Borgo.

En effet, lors de la dernière visite dans l’île du président de la République, François Hollande, le cabinet de ce dernier avait donné son accord pour le rapprochement de ces trois prisonniers en Corse. Or, à l’heure actuelle, ni la Chancellerie, ni l’administration n’ont donné suite, ce qui inquiète et mobilise l’Associu, qui a distribué des tracts dans la foulée et qui se réserve le droit de réaliser d’autres actions dans ce sens.

(Alta Frequenza) (France 3 Corse) (Corse Net Infos



(Article du 21 avril mis à jour le 22) Énième promesse non tenue, oubliée, retardée. Sulidarità, après le Président de l’Assemblée de Corse, monte au créneau. Accompagnée par Corsica Libera et A Ghjuventù Indipendentista.

Dans un communiqué, l’association de défense des prisonniers politiques et des recherchés, tiendra une conférence de presse samedi 22 avril à 11h devant la prison de Borgu.

Pendant ce temps là, sur Aiacciu l’associu organise un tractage à 11h au marché d’Aiacciu.

Cette fois-ci, l’associu dénonce le non rapprochement des prisonniers politiques Cédric Courbey, Antoine Pes et Pascal Pozzo di Borgo malgré les engagements pris par François Hollande lors de sa visite en corse le mois dernier.

I SCRIANZATI


(22 avril 2017) Voici le texte de la conférence de presse :

Rapprochement des prisonniers politiques : Mensonge présidentiel Que vaut la parole d’état ? Suite à l’entretien du 2 mars dernier avec le Conseiller du Président de la République en charge des Affaires judiciaires, a été faite une demande de transfèrement concernant aussi le détenu politique Pascal Pozzo-di-Borgo. Cette demande a été transmise à la juge en charge de son dossier qui a donné son accord à la Direction administrative pénitentiaire pour les trois transfèrements à Borgu d’Antoine Pes, Cédric Courbey et Pascal Pozzo di Borgo A la veille du 1er tour des élections présidentielles et du départ de François Hollande, Président de la République, force est de constater que le chef de l’Etat ne tient pas ses engagements donnés au Président de l’Assemblée de Corse, engagements confirmés par sa Déléguée à la Justice. Face à ce manquement à la parole d’Etat, l’heure est à la mobilisation ! Sulidarità en appelle à la mobilisation de toutes et de tous pour exiger du Président de la République qu’il honore sa parole et arracher ces trois rapprochements ainsi que ceux de l’ensemble des détenus politiques corses en attendant leur libération et l’amnistie sans oublier les DPS (détenus particulièrement surveillés ) dont les condamnés dans l’Affaire Erignac et les recherchés. I PATRIOTTI IN BORGU ,SUBBITU !! #Amnistia

#Corse @JeanGuyTalamoni constate « le reniement de l’Etat » #Courbey #Pes


A Ghjuventù Indipendentista appelle ses militants et sympathisants, ainsi que l’ensemble du peuple corse épris de justice à se rassembler aux côtés de l’Associu Sulidarità ce samedi 22 avril à 11h devant la prison de Borgu.

Une conférence de presse se tiendra afin de dénoncer le non-rapprochement de Cédric Courbey, Antoine Pes et Pascal Pozzo di Borgo.

Lors de sa visite en Corse du 1er mars dernier, François Hollande avait pris l’engagement formel, par l’intermédiaire de son cabinet, de procéder au rapprochement de ces trois prisonniers politiques.

Le non-respect de cet engagement démontre à ceux qui en doutaient encore que la parole des représentants de l’État français ne vaut rien.

L’heure est donc à la mobilisation afin d’obtenir le rapprochement puis l’amnistie de l’ensemble des prisonniers et recherchés politiques, mesure indispensable à l’établissement d’un climat de paix durable en Corse.

A nostra cuscenza hè resistenza !

Ghjuventù Indipendentista


Lors de sa visite en Corse, le 2 mars dernier, le Président Hollande s’était engagé par un accord formel de son cabinet au transfèrement dans l’île de Cédric Courbey, Antoine Pes et Pascal Pozzo di Borgo, prisonniers politiques.

Parole d’Etat reniée depuis, c’est pourquoi Corsica Libera appelle ses militants et sympathisants et au-delà, tous les corses à manifester leur soutien par leur présence à la conférence de presse que tiendra l’Associu Sulidarità ce samedi 22 avril à 11 heures devant la prison de Borgu.

Corsica Libera


 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)